Reel opportunities

2e assistant/e à la caméra

Aussi connu comme : 2e AC

Quel est le rôle d’un/e 2e assistant/e à la caméra?

La 2e assistante à la caméra est un rôle important en au sein de l’équipe de caméra. Elles sont responsables des accessoires de caméra, y compris les cartes mémoires et les batteries de rechange.

Le 2e assistant à la caméra travaille principalement avec la « claquette » ou le « clap », le petit tableau noir et blanc qui est devenu un point de référence au début et à la fin d’une prise. Une méthode traditionnelle de synchroniser l’audio avec chaque prise, le 2e AC utilise le clap pour indiquer au monteur le démarrage et l’arrêt de l’enregistrement vidéo et audio. Le 2e AC indique sur le clap quelle carte mémoire, scène et prise est en cours au tournage. Les claquettes ou claps modernes sont numériques et incluent un générateur de codes temporels sur un écran LED. Le 2e AC indique toujours toutes les informations essentielles sur le clap avant de le claquer au début (ou parfois même à la fin) d’une prise. Ce travail aide à organiser toutes les prises pour l’équipe de post-production et leur permet de synchroniser les images avec l’enregistrement audio.

La 2e assistante à la caméra s’occupe aussi de toutes les données de caméra pour chaque prise. Elles remplissent des rapports appelés les “registres de caméra” qui indiquent la distance focale, la scène, la prise, et d’autres petites notes. Elles indiquent aussi quelle prise est celle que le réalisateur a préféré, afin de faciliter le travail du monteur qui doit passer à travers toutes les prises.

De plus, ils aident le 1er assistant à la caméra à indiquer les endroits où la caméra doit être dirigée et aident à l’organisation de l’équipement.

Quelles sont les qualités d’un/e 2e assistant/e à la caméra?
  • Photographie

    Avoir un bon œil et bien comprendre la composition, la lumière, la couleur et le cadrage

  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une bonne connaissance des équipements cinématographiques, des caméras, des lentilles, des filtres, des moniteurs et des lumières

  • Savoir suivre les indications

    Écouter, exécuter ce qui est demandé avec précision, rester calme sous pression, avoir le souci du détail

  • Communication

    Capacité de bien travailler avec les membres de l’équipe, être des collaboratrices, animatrices et personnel de la production, répondre aux besoins

  • Savoir manipuler les caméras

    Ȇtre bien coordonnée, être prête à soulever et à déplacer des équipements de caméra lourds tout au long du tournage

Avec qui travaille le/la 2e assistant/e à la caméra?

Le 2e assistant à la caméra travaille sous la direction du cadreur de la production ou bien sous la direction du cadreur du département caméra. Ils travaillent de près avec le 1er assistant à la caméra et le cadreur. Le 2e assistant à la caméra travaille avec le 1er AC afin d’assurer le bon fonctionnement quotidien du département caméra. Le 2e assistant à la caméra travaille aussi avec le directeur de la photographie. Ils peuvent également travailler avec l’assistant monteur en partageant l’information des registres de caméra.

Comment devenir un/e 2e assistant/e à la caméra?

Comme plusieurs autres départements sur un plateau, il est possible d’apprendre le métier en débutant au niveau le plus, tel qu’assistante à la production, et ensuite gravir les échelons. Une autre façon d’acquérir une connaissance approfondie des équipements est de travailler dans une entreprise de location de caméra. Plusieurs entreprises encouragent leurs employés à se familiariser sur les équipements qu’ils offrent et c’est une excellente façon d’acquérir de l’expérience qui serait utile sur un plateau plus tard. Vous pouvez aussi vous informer auprès des syndicats locaux de caméra et voir si vous pouvez acquérir une expérience au sein de leur organisation. Ils pourraient offrir des qualifications qui vous permettront d’obtenir un rôle de niveau débutant sur un plateau.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

1er/ère assistant/e à la caméra

Aussi connu comme : AC, pointeur/euse

Quel est le rôle d’un/e 1er/ère assistant/e à la caméra?

Le 1er assistant à la caméra (1er AC) est responsable de l’entretien de la caméra, tel que la garder propre ou ajuster la mise au point des lentilles. Un AC dont la responsabilité principale est la mise au point de la lentille de la caméra durant chaque prise est appelé le « pointeur ».

Faire la mise au point n’est pas une tâche facile à faire sur le plateau, mais c’est essentiel à la production. La 1ère assistante à la caméra se place à côté de la cadreuse et utilise une molette pour focaliser et défocaliser l’image. La 1ère assistante à la caméra doit savoir exactement où se trouve l’objet ou la personne qui doit être focalisée afin de pouvoir ajuster la mise au point correctement et être synchronisée avec les mouvements de la caméra.

Ils doivent aussi gérer l’équipement de caméra et s’assurer qu’il soit bien organisé sur le plateau. Ils aident dans la préparation de l’équipement, le nettoyage des lentilles et même l’installation et désinstallation du système de soutien des caméras quotidiennement.

Quelles sont les qualités d’un/e 1er/ère assistant/e à la caméra?
  • Photographie

    Avoir un bon œil et bien comprendre la composition, la lumière, la couleur et le cadrage

  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une bonne connaissance des équipements cinématographiques, des caméras, des lentilles, des filtres, des moniteurs et des lumières

  • Savoir suivre les indications

    Écouter, exécuter ce qui est demandé avec précision, rester calme sous pression, avoir le souci du détail

  • Communication

    Capacité de bien travailler avec les membres de l’équipe, être des collaborateurs, animateurs et personnel de la production, répondre aux besoins

  • Savoir manipuler les caméras

    Ȇtre bien coordonnée, être prêt à soulever et déplacer des équipements lourds de caméra tout au long du tournage

Avec qui travaille le/la 1er/ère assistant/e à la caméra?

La 1ère assistante à la caméra travaille sous la direction du cadreuse de la production ou bien sous la direction de la cadreuse du département de caméra. Elles travaillent de près avec la cadreuse en chef et sont à ses côtés pour la plupart de la production. Elles travaillent également en étroite collaboration avec la 2e assistante à la caméra, car les deux rôles exercent des tâches pour assurer le bon fonctionnement quotidien du département caméra. La 1ère assistante à la caméra travaille aussi avec la directrice de la photographie.

Comment devenir un/e 1er/ère assistante à la caméra?

Comme plusieurs autres départements sur un plateau, il est possible d’apprendre le métier sur le terrain en débutant au niveau le plus du département caméra et ensuite en gravissant les échelons. Une autre façon d’acquérir une connaissance approfondie des équipements est de travailler dans une entreprise de location de caméra. Plusieurs entreprises encouragent leurs employés à se familiariser avec les équipements qu’ils offrent et c’est une excellente façon d’acquérir de l’expérience qui serait utile sur un plateau plus tard. Vous pouvez aussi vous informer auprès des syndicats locaux de caméra, par exemple IATSE, et voir si vous pouvez acquérir une expérience au sein de leur organisation. Ils pourraient offrir des qualifications qui vous permettront d’obtenir un rôle de niveau débutant sur un plateau.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Superviseur/euse de post-production

Quel est le rôle du/de la superviseur/euse de post-production?

Les superviseuses de post-production aident les producteurs à obtenir les meilleurs résultats possibles dans le processus de montage sans dépasser le budget. Les superviseuses de post-production sont le lien principal de communication entre les productrices, les réalisatrices, les monteuses vidéos et sonores, les installations de tiers et la comptable de production. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un rôle créatif, la superviseuse de post-production est essentielle à la livraison du film ou de la série télévisée.

Pour des films qui utilisent du CGI (des images de synthèse créées par ordinateur), ils s’assurent que le producteur soit conscient des éléments créatifs et financiers à considérer avant même que la post-production du film ne commence.

Les superviseurs de post-production participent à l’embauche du personnel pour le montage, tel que les monteurs sonores et les concepteurs de titrage. Ils travaillent en étroite collaboration avec le comptable de production en lui fournissant des informations précises pour les rapports de coûts.

Elles continuent généralement à travailler sur la production jusqu’à ce que tous les éléments nécessaires pour l’achèvement du film soient livrés. Cela inclut la musique et les effets sonores, ce qui permet de remplacer la piste de dialogues par d’autres langues différentes.

Quels sont les points forts du/de la superviseur/euse de post-production?
  • Comprendre la post-production

    Connaître en détail le processus, rester à jour sur les effets causés par une technologie en constante évolution

  • Budgétisation

    Planifier, utiliser un logiciel de budget pour films, suivre les dépenses

  • Capacité multi-tâches

    Être capable de prioriser des demandes contradictoires

  • Résolution de problèmes

    Trouver des solutions aux problèmes créatifs et pratiques

  • Communication

    Convaincre les producteurs des possibilités créatives et des restrictions du poste, maintenir une bonne ambiance de travail pour toute l’équipe

Avec qui le superviseur de post-production travaille-t-il?

Le superviseur de post-production travaille en étroite collaboration avec les équipes de l’image et le son, en particulier avec le monteur, l’assistant monteur et le monteur sonore. Ils travaillent aussi avec le coordonnateur de post-production et les assistants de production.

Comment devenir un/e superviseur/euse de post-production?

La plupart des superviseuses de post-production ont travaillé dans l’industrie pendant au moins quatre ans, soit dans le montage, le son ou la gestion. Il est essentiel d’avoir une connaissance approfondie des processus très complexes de la post-production. La majorité des superviseuses de post-production commencent à travailler en tant qu’assistante de production.

Exigences scolaires: Si vous souhaitez aller à l’université, des cours d’art, de design, de photographie, de théâtre, d’anglais d’études cinématographiques, de graphisme, de communications, d’études des médias, de physique, de psychologie et d’informatique peuvent être utiles.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

3e assistant/e réalisateur/rice

Aussi connu comme : Troisième

Quel est le rôle d'un/e 3e assistant/e réalisateur/rice?

Le 3e assistant réalisateur est la main droite du 1er assistant réalisateur sur le plateau. Ils sont responsables de gérer les figurants, les préparer et leur donner les signaux, ainsi que les diriger dans l’action d’arrière-plan, selon le besoin. Ils doivent parfois garder les membres du public hors du cadre ou du plateau et/ou du lieu de tournage. Ils travaillent donc avec le directeur des lieux de tournage en ce qui concerne la sécurité et la propreté du plateau et des lieux de tournage une fois la production terminée. Le 3e AR travaille sous la direction du 2e AR. Les responsabilités principales de la 3e AR consistent à déplacer les comédiennes du point A au point B, à gérer les figurantes et à superviser les assistantes de production. Cette personne peut aussi agir comme messager sur le plateau, transmettant l’information entre les comédiennes et les membres de l’équipe, généralement par radio. Puisque les responsabilités de la 2e et de la 3e AR se chevauchent, leurs tâches sur le plateau varient d’une production à une autre. Cependant, elles incluent des tâches similaires, comme s’assurer que les membres du public ne sont pas dans les prises de la réalisatrice afin de ne pas perturber l’horaire de production dispendieux, verrouiller le studio, et sécuriser les lieux une fois le tournage terminé. Certaines responsabilités associées à la réalisation pourraient aussi faire partie de leurs tâches, telles que diriger les figurantes et les chauffeuses de véhicules du plateau ainsi que coordonner l’action d’arrière-plan en général.

Quelles sont qualités d’un/e 3e assistant/e réalisateur/rice?
  • Accomplir des tâches multiples

    Porter attention à ce qui se passe pendant une prise tout en se préparant pour la prochaine

  • Le souci du détail

    Veillez à ce que tout à l’écran soit comme il se doit – en donnant les signaux aux figurants et même en les dirigeant

  • Communication

    Capacité de communiquer à un grand nombre de personnes exactement ce qui est exigé et réussir à les faire travailler ensemble, capacité de bien écouter le réalisateur

  • Organisation

    Planifier, faire plusieurs tâches à la fois, bien travailler sous pression

Avec qui travaille le/a 3e assistant/e réalisateur/rice?

La 3e AR travaille sous la supervision de la 2e AR et travaille de près avec la 1er AR sur le plateau.

Comment devenir un/e 3e assistant/e réalisateur/rice?

Comme plusieurs rôles dans l‘industrie du cinéma et de la télévision, il existe plusieurs façons de devenir un 3e assistant réalisateur. Vous pouvez étudier pour obtenir des diplômes ou des certificats, ou bien faire des stages ou des formations, ou même faire du travail autonome ou du bénévolat. Il n’existe pas qu’une seule façon d’y arriver. Apprendre sur le plateau est aussi une bonne option, à long et à court terme.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

2e assistant/e réalisateur/rice

Quel est le rôle d'un/e 2e assistant/e réalisateur/rice?

Le 2e assistant réalisateur est le bras droit du 1er assistant réalisateur (1er AR). Les principales responsabilités du 2e assistant réalisateur sont de s’assurer que toutes les directives du 1er AR sont suivies. Sous la supervision du 1er, le 2e AR prépare et rédige la « feuille de service », un ordre du jour qui contient les détails de la logistique de tournage et qui est distribué à tous les membres de l’équipe de tournage et les comédiens. Il supervise tous les mouvements des comédiens et figurants, s’assurant que les comédiens principaux soient aux départements de maquillage, costume ou sur le plateau, selon l’horaire. La 2e AR peut aussi être responsable du casting et de la gestion des figurantes sur des plus petits tournages qui n’ont pas de 3e assistante réalisatrice. La plupart des 2es ARs font aussi le lien entre la 1er AR sur le plateau ou le lieu de tournage et le bureau de production, tenant à jour le personnel clé sur le calendrier et le progrès du tournage. Le 2e assistant réalisateur se relève directement au 1er assistant réalisateur. Les 2es ARs utilisent généralement un casque-micro et/ou un walkie-talkie pour pouvoir communiquer avec le 1er assistant réalisateur du film en tout temps.

Quelles sont les qualités d’un/e 2e assistant/e réalisateur/rice ?
  • Planification

    Coordonner l’horaire avec les différents départements, y compris l’équipe caméra, le maquillage, la coiffure, les costumes, la conception et les effets visuels, anticiper ce qui est à venir et préparer les feuilles de service

  • Gestion du temps

    Coordonner la logistique, prendre des dispositions, et concevoir des plans détaillés que la 1ère AR révisera

  • Innovation

    Trouver des solutions créatives sous pression lorsque l’imprévu survient

  • Communication

    Capacité de communiquer à un grand nombre de personnes exactement ce qui est exigé et réussir à les faire travailler ensemble, capacité de bien écouter la réalisatrice

Avec qui travaille le/la 2e assistant/e réalisateur/rice?

Les 2e ARs travaillent directement avec les 1er ARs. Ils gèrent aussi les déplacements des comédiens et travaillent étroitement avec les départements de maquillage/coiffure et de costumes.

Comment devenir un/e 2e assistant/e réalisateur/rice?

Comme plusieurs autres rôles dans l’industrie du cinéma et de la télévision, il existe plusieurs parcours que l’on peut entreprendre pour devenir une assistante réalisatrice. Vous pouvez poursuivre des études, faire des stages ou des programmes d’apprentissage, ou même travailler comme travailleuse indépendante ou bénévole – il n’y a pas de formule à suivre. Apprendre sur le plateau est aussi un excellent choix, et il existe plusieurs façons de le faire, à long et à court terme.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Coordonnateur de production

Quel est le rôle d’un coordonnateur de production?

Un coordonnateur de production voit à la mise à exécution en bonne et due forme d’un projet cinématographique ou télévisuel. Sous la supervision du directeur de la production ou du producteur, il assure le fonctionnement adéquat du bureau et de l’équipe de production, pour ainsi faire en sorte que tout le monde a à sa disposition l’information pour travailler efficacement.

Un coordonnateur de production peut également agir à titre de coordonnateur principal pour des productions de petite à moyenne échelle. Il élabore des plans de voyage, fait des réservations de des vols et de chambres d’hôtel et voit à obtenir les visas de voyage nécessaires pour les membres de la distribution et de l’équipe de prise de vues. Le coordonnateur de production agit également à titre de principale personne-ressource au bureau de production office et est habituellement en charge des communications et de la remise de documents, par exemple, l’envoi des horaires, des scénarios, des révisions de scénarios et des relevés d’appels.

Le coordonnateur de production doit bien communiquer avec tout le monde. Il assure la liaison avec la production et la post-production. Il lui incombe de maintenir tout le monde informé et à jour afin que le projet soit fini en temps opportun et conformément au budget.

Quelles sont les compétences d’un coordonnateur de production?
  • Communication

    Travailler avec une équipe à l’atteinte d’un but commun, être capable de communiquer clairement avec tous les membres de l’équipe

  • Organisation

    Être capable de bien gérer des projets et de respecter les échéanciers, être organisé, porter attention aux détails, être capable d’effectuer plusieurs tâches à la fois selon un ordre de priorité

  • Connaissances en informatique

    Être capable d’utiliser une base de données et un logiciel d’ordonnancement, pouvoir apprendre à utiliser de nouveaux logiciels, connaître les formats de fichiers courants et leur résolution

  • Résilience

    Demeurer calme et confiant sous pression, bien d’adapter aux environnements qui évoluent rapidement et aux délais serrés, s’adapter facilement, faire preuve d’initiative, avoir une attitude positive

Avec qui un coordonnateur de production travaille-t-il?

Un coordonnateur de production travaille étroitement avec le personnel de bureau au cours de la production et de la post-production. Il relève habituellement du directeur de production.

Que dois-je faire pour devenir coordonnateur de production?

Quelques facteurs sont déterminants pour devenir coordonnateur de production. Vous devez démontrer que vous possédez des compétences de très haut niveau sur le plan du travail d’équipe et de l’organisation ainsi que de bonnes connaissances sur le processus de réalisation d’un film. Optez pour un poste d’assistant à la production de niveau d’entrée dans un bureau, puis gravissez les échelons pour devenir coordonnateur de production.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Exigence scolaires : Des cours en études commerciales, études cinématographiques, études des médias, en anglais, en mathématiques et en science économique sont un atout.

Obtenez un stage : Un stage, c’est un poste avec de la formation. C’est une superbe occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Vous pourriez tenter d’obtenir un stage comme assistant-directeur de production ou gestionnaire de projet.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Chef accessoiriste

Aussi connu comme : Accessoiriste ou Responsable des accessoires

Quelles sont les tâches d’un Chef accessoiriste

Les accessoires incluent tout objet mobile que l’on peut voir dans un film. Il peut s’agir d’un chapeau, d’une arme à feu, d’un verre de vin, d’un sabre-laser, d’un tapis, d’un meuble de cuisine, d’un arbre ou d’un avion. Le Chef accessoiriste est en charge du département des accessoires qui fabrique, entrepose et assure le transport de tous les accessoires. De plus, ce département prépare chaque accessoire nécessaire à une journée de tournage.

Le Chef accessoiriste entame généralement son travail plusieurs semaines avant le début du tournage. Il collabore avec le Concepteur de production, le Décorateur et le Directeur artistique pour connaître les accessoires sollicités par la production. Il va ensuite faire des recherches et bâtir des listes des différents accessoires. Ensuite, il détermine lesquels doivent être loués ou fabriqués. Il met en place un horaire de déplacements (ou « set and strike schedule » en anglais) qu’il partage avec les départements des repérages et de la construction.

Une fois les accessoires prêts à être fabriqués, le Chef accessoiriste embauche les Charpentiers et les Créateurs d’accessoires. Il dirige ensuite l’horaire de la production. Les employés recrutés travaillent auprès des Acheteurs professionnels.

Lorsque le tournage est terminé, le Chef accessoiriste remet chaque accessoire loué à leur propriétaire. Il se charge également de la vente et de l’entreposage sécuritaire du reste des accessoires.

Pour en savoir plus (en anglais seulement)

Quelles sont les qualités du Chef accessoiriste ?
  • Compréhension du cinéma

    S’adapte à la vision du Réalisateur, produit le découpage d’un scénario pour déterminer les accessoires nécessaires, tout en tenant compte de l’importance de la continuité

  • Connaissances en histoire

    Fait des recherches sur différentes époques, habille le plateau avec authenticité

  • Savoir-faire

    Travaille avec une grande variété de matériaux, est en mesure de créer et réparer des accessoires

  • Déplacement des accessoires

    Sait comment manipuler des objets aussi lourds que fragiles

  • Communication

    Travaille conjointement avec le Concepteur de production ainsi que les autres départements, partage la vision du Réalisateur avec l’équipe des accessoiristes

  • Sens de l’organisation

    Prise en charge d’une équipe, de budgets, d’horaires complexes, du transport et de l’entreposage

Avec qui le Chef accessoiriste travaille-t-il ?

Le Chef accessoiriste répond au Concepteur de production ainsi qu’aux Décorateurs qui font partie du Département artistique. Il travaille de près avec le Réalisateur, le Directeur artistique, les Acheteurs professionnels, le Régisseur d’extérieurs et le Directeur des travaux. Il va également travailler avec le Superviseur de scénario pour maintenir la continuité sur le plateau (s’assurer qu’un verre soit vide ou plein, de l’emplacement d’un objet au début et à la fin d’une prise et du déplacement des accessoires).

Comment puis-je devenir un Chef accessoiriste ?

Il s’agit d’un titre de haut niveau, qui exige une formation technique de niveau collégial en art et design. Plusieurs années d’expériences dans un département artistiques sont également nécessaires. Des stages ou des formations en milieu de travail sont une autre possibilité à considérer. Ce titre demande une expertise en travail manuel pour créer les accessoires nécessaires à un tournage. De plus, il exige un bon sens de l’organisation et un intérêt envers l’authenticité historique des objets visibles lors d’une scène.

Voici quelques conseils :

Apprenez à conduire un camion ou un van : Être chef accessoiriste implique souvent de déplacer des accessoires très lourds et de voyager entre différents lieux de tournage. Apprendre à conduire un véhicule est donc essentiel à l’emploi, tout comme apprendre à déplacer des objets aussi lourds que fragiles de façon sécuritaire.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Directeur/rice artistique

Quel est le rôle d'un/e directeur/rice artistique?

Le rôle varie légèrement selon le type de production. Le directeur artistique est un titre qui existe dans différentes industries, y compris le cinéma, le théâtre, la publicité/marketing, la mode et bien plus encore. Le directeur artistique prend les décisions concernant les éléments visuels.

Les directrices artistiques commencent leur travail en examinant le scénario et travaillent directement avec le réalisateur pour comprendre la vision du film ou de l’émission de télévision. Elles créent ensuite leurs concepts et déterminent la palette de couleur, la tonalité et l’ambiance.

Dans une production tournée en studio, les directeurs artistiques sont responsables de concrétiser la vision créative du concepteur de production en dessinant des plans et en créant des maquettes. Ils organisent le département artistique et supervisent la construction des décors du plateau. Ils sont responsables de l’aménagement du plateau et de l’ajout de tout accessoire. Le directeur artistique est présent sur le plateau tout au long de la production afin de s’assurer que le plateau est entretenu et aménagé convenablement pour chaque scène tournée.

Pour les productions qui ne sont pas tournées sur un plateau, mais sur divers lieux, elles travaillent avec la productrice et la réalisatrice. Elles créent des « mini-plateaux », gèrent l’aménagement et le décor de l’espace (intérieur ou extérieur) où le tournage aura lieu. Souvent elles conçoivent elles-mêmes ces accessoires et supervisent leur construction.

Alors que le concepteur de production est le responsable créatif de l’aspect général de la production, le directeur artistique concrétise cette vision. Les directeurs artistiques sont les « architectes » métaphoriques du département artistique. S’il n’y a pas de concepteur de production sur une production, les directeurs artistiques s’assurent aussi que le plateau et son aménagement soit conforme aux règles de santé et de sécurité, qu’il répond au besoin et à la vision du producteur et du réalisateur, et qu’il respecte le budget prévu.

Sur une production d’animation, les directrices artistiques sont responsables de l’aspect visuel de l’animation. Elles décident de l’apparence des personnages, des accessoires et des environnements et fournissent un point de départ pour le reste du département artistique.

Il s’agit d’un emploi qui nécessite une très bonne communication et de bonnes compétences de gestion. Les directeurs artistiques sont responsables de s’assurer que le travail produit est de haute qualité et respecte la vision du réalisateur. Ils sont aussi responsables de s’assurer que le département artistique respecte le budget et le calendrier.

Quelles sont les qualités d’un/e directeur/rice artistique?
  • Créativité

    Visualiser les besoins d'une production, l’aspect général du plateau ou du lieu, imaginer comment respecter le mandat de la production et les exigences de chaque département. Avoir le talent artistique et l’imagination pour créer des conceptions originales et de haute qualité.

  • Capacité à diriger

    Avoir de bonnes compétences de gestion afin de pouvoir diriger le département, être capable de communiquer des idées visuelles, et savoir bien travailler en équipe.

  • Talent artistique

    Savoir dessiner de manière conceptuelle et technique, savoir travailler avec des logiciels spécialisés de conception, savoir construire des accessoires et des « mini-plateaux », avoir une bonne connaissance de l’histoire de l’art

  • Connaissance générale de la construction

    Procurer le matériel et les accessoires appropriés, être à l’affût des derniers développements en matière de conception de production.

  • Connaissance générale de la production

    Comprendre les techniques de production, les environnements de studio, les fonctionnalités du studio et les défis de tourner en extérieur. En animation, savoir ce qui est réalisable par l’équipe d’animation et de post-production.

  • Capacité à diriger

    Savoir partager sa vision avec un grand nombre de personnes différentes, savoir gérer des budgets et une équipe, élaborer des horaires, établir et respecter les échéanciers

  • Communication

    Comprendre ce que le réalisateur demande, savoir expliquer les idées, donner des commentaires constructifs, avoir de bonnes compétences de présentation

Avec qui travaille le/la directeur/rice artistique?

Les directrices artistiques gèrent tous les projets au sein du département artistique. Elles supervisent les équipes de construction, les acheteuses de production, les assistantes du département artistique, les paysagistes, les peintres, les décoratrices de plateau et les assistantes à la production. Les directrices artistiques travaillent en étroite collaboration avec les conceptrices de production, surtout sur les productions télévisées en studio et, pour les productions tournées sur des lieux, avec les productrices, les réalisatrices et leurs équipes de productrices associées, recherchistes et conceptrices de production. Elles collaborent aussi avec les départements de caméra, de son et d’éclairage afin que leur travail se complète et ne cause pas de problèmes techniques. Elles travaillent aussi en étroite collaboration avec les directrices de production pour la planification et le budget.

Sur des productions d’animation, les directeurs artistiques travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur et les artistes de leur équipe, y compris les artistes d’arrière-plan et les modélisateurs.

Comment devenir un/e directeur/rice artistique?

Les directrices artistiques ont généralement besoin d’un diplôme universitaire dans un domaine lié aux arts visuels ou à la création, préférablement lié au cinéma. Des cours en théâtre, architecture, conception numérique, beaux-arts, histoire du cinéma et design d’intérieur sont tous des sujets pertinents à étudier. Si vous décidez de poursuivre des études cinématographiques, des cours en conception de décors sont aussi un atout.

De l’expérience sur un plateau, ainsi que de bonnes compétences organisationnelles et administratives sont des atouts. Le rôle de directeur artistique est un poste supérieur, il faut plusieurs années d’expérience pour progresser vers ce poste. Un bon parcours à suivre serait de commencer dans un poste débutant au sein du département artistique, tel que le rôle de décorateur. Vous aurez aussi besoin de bonnes compétences en gestion. Pour devenir un directeur artistique dans le domaine de l’animation, il faut aussi avoir une bonne compréhension du processus d’une production d’animation.

Voici quelques conseils :

Développez un large éventail de compétences : Apprenez à peindre, à faire de la modélisation 3D et de l’art numérique. Plus vous apprenez, plus vos chances de faire partie d’un département artistique augmenteront.

Apprenez à conduire : Si possible, essayez d’avoir accès à une voiture. Vous serez plus polyvalent.

Développez un portfolio: Créez des œuvres que vous pourrez montrer à vos futurs employeurs. En tant que directeur artistique, vous serez embauché en fonction de votre style personnel et de vos compétences, un bon portfolio est donc essentiel. Ce portfolio peut être composé de vos œuvres à vous ou bien d’œuvres que vous avez réalisées dans le cadre d’un projet de collaboration. C’est ce qui impressionnera les collaborateurs potentiels et les gens de l’industrie du cinéma.

Cherchez en dehors de l’industrie du cinéma: Les directrices artistiques sont essentielles dans plusieurs industries autres que le cinéma et l’animation, notamment la publicité, le théâtre, le magazine et la conception de produits. Acquérir de l’expérience dans un département artistique de l’une de ces industries est une bonne façon d’apprendre le métier pour ensuite percer dans l’industrie du cinéma.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

1er/ère assistant/e réalisateur/rice

Aussi connu comme : Aussi connu/e comme: 1er AR, premier/ère, premier/ère AR, assistant/e réalisateur/rice, AR

Quel est le rôle d’un/e 1er/ère assistant/e réalisateur/rice ?

Le 1er assistant réalisateur (AR) est le bras droit du réalisateur. Il est directement responsable du bon fonctionnement du plateau tout au long de la production et gère aussi la plupart des membres de l’équipe de tournage. Les 1ers assistants réalisateurs planifient l’horaire de tournage, tout en travaillant directement avec le réalisateur, le directeur de production, le directeur de la photographie et d’autres chefs de département pour assurer un tournage efficace.

Pendant la préproduction, la 1ère AR fait un dépouillement du scénario pour comprendre les éléments nécessaires en ce qui concerne les comédiennes, l’équipement et l’équipe de tournage. La 1ère AR prépare aussi le découpage technique avec la réalisatrice, un document dans lequel toutes les scènes spécifiques qui seront tournées sont définies. Elles entrent ensuite le scénario du film dans un logiciel d’ordinateur, tel que le logiciel Movie Magic, qui les aide à préparer quoi et quand filmer, selon la disponibilité des comédiennes et des lieux. Elles créent le calendrier de tournage et établissent combien de temps il faudra pour tourner chaque scène. Avec l’aide de la 2e AR, la 1ère AR participe chaque jour à la préparation de la feuille de service journalière et veille à ce que l’horaire soit respecté.

Sur plusieurs plateaux, lors de l’arrivée de l’équipe de tournage, c’est le 1er AR qui rassemble tout le monde pour leur parler de la sécurité et de la logistique. Lors du tournage, le 1er AR gère le plateau ce qui permet donc au réalisateur de se concentrer sur les comédiens et cadrer les plans. Le 1er AR doit avoir une bonne connaissance générale de chaque département de la production et doit également savoir comment déléguer les tâches à ces départements au nom du réalisateur. Une autre tâche du 1re AR lors du tournage est de « faire l’appel » à tous les départements quand le tournage s’apprête à commencer afin qu’ils se préparent. Dans bien des cas, c’est le 1er AR qui annonce « action » au nom du réalisateur.

Quelles sont qualités d’un/e 1er/ère assistant/e réalisateur/rice?
  • La visualisation du scénario

    Lire le scénario et comprendre ce qu’il représente au niveau des caméras, des lieux de tournage et des comédiennes, et comprendre la vision de la réalisatrice

  • Planification et organisation

    Analyser ce qui est nécessaire pour un tournage et coordonner l’horaire avec les différents départements, y compris l’équipe caméra, le maquillage, la coiffure, les costumes, la conception et les effets visuels, et anticiper ce qui est à venir

  • Accomplir des tâches multiples

    Porter attention à ce qui se passe pendant une prise tout en se préparant pour la prochaine

  • Innovation

    Trouver des solutions créatives sous pression lorsque l’imprévu survient

  • Communication

    Capacité de communiquer à un grand nombre de personnes exactement ce qui est exigé et réussir à les faire travailler ensemble, capacité de bien écouter la réalisatrice

Avec qui travaille le/la 1er/ère assistant/e réalisateur/rice?

Les 1ers assistants réalisateurs travaillent en étroite collaboration avec le directeur de production, qui supervise l’ensemble des dépenses et des arrangements de la production. Ils travaillent également en étroite collaboration avec le 2e assistant réalisateur, qui est le principale contact hors plateau avec les autres départements et prépare la feuille d’appel, ainsi qu’avec le 3e assistant réalisateur, qui est le bras droit du 1er assistant réalisateur sur le plateau.

Comment devenir un/e 1er/ère assistant/e réalisateur/rice?

Il s’agit d’un poste supérieur qui exige plusieurs années d’expérience. La plupart des 1ères assistantes réalisatrices commencent en tant qu’assistante de production et gravissent les échelons. Voici quelques conseils:

Réseautage en ligne: Créez un profil LinkedIn. Vérifiez s’il existe des pages Facebook ou bien d’autres groupes sur les médias sociaux pour les gens qui travaillent dans l’industrie du cinéma et de la télévision dans votre région. Il pourrait même y avoir des groupes pour les assistants de production ou d’autres rôles débutants. Joignez-vous à ces groupes.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Cadreur/euse

Aussi connu comme : Opérateur/rice de caméra de studio, opérateur/rice steadicam, caméraman

Quel est le rôle d'un/e cadreur/euse?

Les cadreurs sont chargés de capter visuellement l’action pour une production cinématographique ou télévisée. Ils occupent un rôle central dans le processus de production d’un film ou d’une série télévisée et travaillent en étroite collaboration avec le directeur de la photographie afin que toutes les prises correspondent au concept visuel et au ton du projet. Ils savent quelle caméra choisir pour chaque situation tout en considérant la composition, le cadrage et le mouvement. Ils peuvent aussi tourner des scènes en direct, que ce soit pour une émission de nouvelles, un documentaire ou bien une émission tournée dans un studio à caméras multiples.

Sur des productions de plus grandes envergures, il pourrait avoir plus qu’une cadreuse, connue sous le nom de Caméra A et Caméra B. Cela permet de pouvoir avoir des prises de la scène avec différents angles et cadrages. Chaque cadreuse a plusieurs assistantes à la caméra et machinistes qui forment une petite équipe pour réussir à réaliser chaque prise. Sur des productions de plus petites envergures, une cadreuse serait responsable de tous les angles de chaque prise, et donc la scène doit être répétée à plusieurs reprises afin d’obtenir une variété d’angles et de cadrages.

Lors d’un tournage en extérieur, par exemple pour un documentaire, il pourrait être le seul cadreur à travailler dans toutes sortes de conditions : sous l’eau, dans une tempête de neige ou même dans un désert. Il utilise souvent une grande variété de caméras, y compris des caméras portatives portées sur le corps (steadicam) ou des drones. Les cadreurs sont aussi responsable de tous les équipements lors du tournage, et sur les petites productions, ils ont souvent leurs propres équipements. Ce sont souvent des gens qui sont également doués avec l’éclairage.

Quelles sont les qualités d'un/e cadreur/euse?
  • Photographie

    Avoir un bon œil et bien comprendre la composition, la lumière, la couleur et le cadrage Vous pouvez être spécialisé dans certains genres, mais vous devez pouvoir vous adapter aux différents types de tournage

  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une bonne compréhension des équipements cinématographiques, des caméras, des lentilles, des moniteurs et des équipements d'éclairage

  • Communication

    Bonne écoute, faire ce qui est demandé par la productrice et avoir la capacité de bien travailler avec les membres de l’équipe

  • Accomplir des tâches multiples

    Observer, écouter, réfléchir rapidement et savoir résoudre des problèmes sur le champ, tout en effectuant des tâches techniques complexes, s’adapter aux besoins de différents tournages

  • Concentration

    Avoir de la patience, rester concentrer sur des tournages de longue durée, demeurer calme sous pression

Avec qui travaille le/la cadreur?

Les cadreurs relèvent directement au directeur de la photographie et au 1er AR. Dans certains cas, ils peuvent même travailler directement avec le réalisateur. Les cadreurs travaillent avec les machinistes pour déplacer et installer les équipements de caméra et communiquent avec les éclairagistes à propos de l’éclairage. Ils ont aussi souvent un assistant ou deux qui travaillent avec eux. Et finalement, ils travaillent aussi avec le technicien en imagerie numérique pour conserver les données sur des cartes mémoires.

Comment devenir un/e cadreur/euse?

La cadreuse est un poste de cadre supérieur qui demande beaucoup d’expérience. La plupart des cadreuses ont commencé dans un poste débutant, tel qu’assistante à la caméra, et ont gravi les échelons.

Voici quelques conseils supplémentaires :

Exigences en matière d’éducation : Vous pouvez trouver des cours avec une combinaison de sujets tels que l’art, le design, la communication graphique ou la photographie ainsi que des cours de mathématiques et de physique.

Faites un stage : Les stages sont des emplois avec une formation. Ils sont une excellente occasion pour gagner de l’argent tout en apprenant. Si vous ne pouvez pas obtenir un stage chez un diffuseuse, il pourrait être utile de vous essayer à l’extérieur de l’industrie de la télévision afin de développer vos compétences et votre art. Avec de l’expérience, vous pourrez ensuite vous réessayer dans l’industrie de la télévision. Avant d’accepter un stage, demandez à votre employeur ce que vous allez apprendre afin de vous assurer que vous obtiendrez les compétences souhaitées.

Travailler pour une entreprise de location d’équipements : Contactez une entreprise de location d’équipements. Demandez-leur si vous pouvez les aider en tant qu’assistant. Vous aurez donc la chance d’en apprendre davantage sur tous les équipements de caméra et pourrez même établir des contacts.

Obtenez un diplôme: Il n’est pas essentiel d’être diplômé pour devenir un cadreur. Mais, il existe des formations spécialisées en production télévisuelle et en photographie que vous pouvez considérer.
Obtenez de l’expérience professionnelle: Essayez d’acquérir de l’expérience de travail en contactant des maisons de production locales et en leur demandant s’ils ont besoin d’aide.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Directeur/rice de la photographie

Aussi connu comme : Directeur/rice photo, DP

Quel est le rôle d'un/e directeur/rice de la photographie?

Le directeur de la photographie dirige le département de l’éclairage et celui de la caméra. Il est responsable des décisions artistiques et techniques relatives aux images capturées par la caméra.

Elle se familiarise avec le scénario et travaille en étroite collaboration avec la réalisatrice pour discuter de l’aspect visuel et l’atmosphère du film. Elle recherche ensuite des avenues pour parvenir à créer cet aspect visuel par l’entremise de l’éclairage, du cadrage et des mouvements de caméra. Elle doit également prévoir ce dont elle aura besoin en matière d’équipement et de personnel. La directrice de la photographie (DP) travaille en collaboration avec d’autres équipes, comme celles du son et de la réalisation, pour coordonner les besoins de la production.

Durant la production, le DP coordonne l’équipe de tournage et travaille avec le réalisateur pour s’assurer que chaque scène est mise en place et tournée conformément à la vision d’ensemble. Il peut avoir une grande influence sur l’aspect visuel et l’atmosphère du film. Pour chaque scène, le DP identifie la meilleure combinaison de caméras, de filtres et d’objectifs. Il détermine aussi les placements et les mouvements de caméra, ainsi que les éclairages les mieux adaptés à la situation.

La directrice de la photographie est responsable de s’assurer que chaque plan correspond à la vision de la réalisatrice et à l’esthétique du film. Elle visionne les prises avec la réalisatrice et travaille en étroite collaboration avec la coloriste en post-production. Sur les petites productions, elle peut aussi parfois opérer la caméra.

Le directeur de la photographie est considéré comme l’un des principaux créatifs sur un plateau de tournage. Il s’agit d’un poste à la fois très technique et artistique, qui exige une expérience et une formation approfondies.

Quelles sont les qualités d'un/e directeur/rice de la photographie?
  • Photographie

    Avoir un bon œil pour la composition d’image et les couleurs, savoir raconter une histoire à travers un plan, comprendre les techniques de caméra et d'éclairage, puis savoir les utiliser pour susciter une réponse émotionnelle




  • Connaissance technique des caméras

    Avoir une compréhension approfondie de tous les équipements cinématographiques, des caméras, des objectifs, des moniteurs et de l’éclairage

  • Connaissance en montage

    Comprendre le processus de la post-production, et comment les plans s'assemblent pour raconter une histoire cohérente

  • Prise de décision

    Savoir réfléchir rapidement, souvent sous pression

  • Organisation

    Savoir planifier et déterminer comment les choses se feront et combien de temps cela prendra, obtenir les bons équipements et la bonne équipe, réfléchir aux considérations logistiques, artistiques et budgétaires en même temps

  • Communication

    S'assurer que tous les membres de l'équipe savent ce que l'on attend d'eux, travailler en étroite collaboration avec les machinistes et le chef éclairagiste, diriger l'équipe et résoudre les conflits lors de situations pouvant parfois être stressantes

Avec qui travaille un/e directeur/rice de la photographie?

Le DP supervise et travaille en étroite collaboration avec l’équipe caméra. Celle-ci comprend les personnes suivantes : le cadreur qui, par son regard dans la caméra, devient les yeux du directeur de la photographie; le 1er assistant à la caméra qui s’assure de la mise au point des plans; le 2e assistant à la caméra qui prépare l’équipement et consigne les plans; et le cadreur stagiaire qui assiste l’ensemble de l’équipe. La DP travaille également en étroite collaboration avec la technicienne en imagerie numérique dont le rôle est de s’assurer que tous les paramètres numériques des caméras sont réglés de manière à incarner la vision de la DP, ainsi qu’avec l’opératrice de vidéo-assist, qui veille à ce que la réalisatrice puisse voir ce qui est filmé.

Comment devenir un/e directeur/rice de la photographie?

Il s’agit d’un poste de haut niveau et il est possible d’y accéder de différentes manières. Certains commencent comme cadreur stagiaire et gravissent les échelons jusqu’aux postes évoqués ci-dessus. D’autres arrivent par le biais du département de l’éclairage. L’IATSE dispose d’un excellent programme d’apprentissage qui constitue l’avenue la plus directe vers ce domaine. Vous pouvez aussi en apprendre beaucoup sur les caméras et les autres équipements dans le cadre d’un programme de production cinématographique au collège, à l’université ou dans des programmes de formation indépendants. Voici quelques conseils supplémentaires:

Exigences en matière d’éducation : De nombreuses écoles de cinéma proposent des cours de cinématographie qui abordent l’éclairage, la conception des plans et la manière de raconter des histoires visuelles. Vous pouvez également commencer comme assistant débutant dans l’équipe caméra, apprendre sur le terrain et gravir les échelons.

Travaillez pour une entreprise d’équipement: contactez une entreprise de location d’équipement comme Panavision, Provision ou ARRI Rentals. Demandez si vous pouvez devenir stagiaire ou chauffeur pour eux. Vous en apprendrez ainsi davantage sur l’équipement et vous établirez des contacts.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Monteur/euse

Aussi connu comme : Monteur/euse film

Quel est le rôle d'un/e monteur/euse?

Le/la monteur/euse est chargé/e de « couper » et d’assembler les séquences brutes du film pour en faire un produit final cohérent. Les films ne sont généralement pas filmés dans l’ordre dans lequel l’histoire se déroule, si bien que les monteurs pourraient être amenés à travailler sur des scènes de la fin du film avant même que le début ne soit filmé.

Leur travail consiste à prendre des scènes dans un ordre qui n’est pas celui de l’histoire, à analyser chaque plan (ce qui représente parfois des centaines d’heures de tournage), et à sélectionner et assembler méticuleusement les prises qui permettront d’obtenir l’impact émotionnel et thématique souhaité d’un film.

En pré-production, les monteuses travaillent en étroite collaboration avec le réalisateur pour décider de la meilleure façon de filmer le scénario. Une fois le tournage commencé, ils examinent chaque jour les rushes, vérifient les normes techniques et le sens émergent de l’histoire et de la performance, et les montent en une série de scènes. Au moment où le film se termine, les monteurs auront passé des heures à retravailler les scènes et à les couper ensemble pour créer un montage brut.

Lors de la post-production, le monteur et la réalisatrice travailleront en étroite collaboration pour affiner le montage de l’assemblage en une version du réalisateur, qui doit être approuvée par les producteurs, jusqu’à ce qu’ils obtiennent le montage final (également connu sous le nom de « picture lock »). Ensuite, la musique et le son sont ajoutés au mixage, un processus supervisé par les monteurs.

Dans le domaine de l’animation, le processus de planification est plus laborieux car aucune séquence n’est produite sans avoir été planifiée avec précision. Dans les films d’action, les monteuses travaillent avec des séquences existantes en post-production, choisissant parmi une variété de plans. En animation, l’ensemble du film, y compris chacune de ses scènes et leur ordre, est planifié à l’avance. En fait, dans l’animation, le montage est effectué en premier.

Quelles sont les qualités d’un/e monteur/euse?
  • Narration

    Comprendre comment utiliser les images, le rythme, la cadence et la tension pour raconter une histoire

  • Sensibilité visuelle

    Avoir un bon œil, savoir quel style correspond au genre du film

  • Utilisation de logiciels de montage

    Maîtriser des outils comme Avid Media Composer, Adobe Premiere, Final Cut et Lightworks

  • Communication

    Bien travailler avec le réalisateur, et partager le processus avec les assistants monteurs et le scripte

  • Souci du détail

    Être patient, avoir le souci du détail et un bon sens de l’organisation, souvent sous pression

Avec qui travaille un/e monteur/euse?

Assistant/e monteur/euse
Les assistants monteurs prennent en charge le fonctionnement quotidien de la salle de montage, laissant le monteur libre de se concentrer sur le montage du film. Leur tâche principale est de communiquer avec les autres départements, comme la production, la caméra et le son. Elles vérifient les feuilles de caméra lorsque les images tournées arrivent et notent tout problème technique. Parfois, le monteur demande au premier assistant d’effectuer un montage.

2e assistant/e monteur/euse, 3e assistant/e monteur/euse et assistant/e de montage
Les premiers assistants monteurs peuvent être aidés par plusieurs assistants, en fonction de la taille de la production. Les assistants identifient les fichiers et effectuent des coupes, des montages et des synchronisations sonores simples. Ils lisent les oscilloscopes et les audiomètres, les signaux TV et vidéo, connaissent les spécifications techniques des différents diffuseurs et comprennent la compression.

Monteur/euse sonore
Les monteurs sonore sont responsables de toute la post-production sonore. Elles sont le principal point de contact de la monteuse image pour tout ce qui concerne les bandes sonores de la production.

Preneur/euse de son post-production
Les preneurs de son RAD ont une relation de travail étroite avec les monteuses image en raison des changements de scénario et du dialogue de remplacement avec les comédiens.

Coloriste
Les coloristes contribuent à l’ambiance et à l’aspect d’un film en définissant ses couleurs. Elles travaillent avec le réalisateur et la directrice de la photographie pour décider de la palette.

Comment devenir un/e monteur/euse?

La voie traditionnelle pour devenir monteur/euse est de commencer comme assistant de production, puis de devenir assistant monteur. Il est courant de travailler en tant qu’assistant monteur dans des productions à petit budget avant de passer aux longs métrages.
Voici quelques conseils supplémentaires:

Niveau d’études requis : Un programme d’études en médias ou en cinéma, axé sur la post-production, est utile. L’expérience de l’utilisation de logiciels de montage est essentielle, tout comme le fait de travailler sur de petits projets pour constituer votre portfolio.

Faites un stage: Les stages sont des emplois accompagnés d’une formation, c’est donc une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Avant d’accepter un stage, vérifiez ce que vous allez apprendre auprès de votre employeur potentiel et de l’établissement d’enseignement supérieur, afin d’être sûr qu’il vous permettra d’acquérir les compétences que vous recherchez.

Faites du montage : Réalisez des vidéos. Créez une chaîne YouTube pour montrer votre travail.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Recherchiste des lieux

Quel est le rôle du recherchiste des lieux?

Le recherchiste des lieux est un membre de l’équipe de production qui est responsable de trouver les lieux de tournage pour un film.

Les films peuvent parfois être exclusivement tournés sur plateau. Cependant, la plupart des films tournent souvent des scènes sur des vrais lieux. Ils et elles sont responsables de trouver des lieux tels une maison de banlieue parfaite avec une porte bleue, et s’assurer que les résidents sont disposés à avoir une équipe de tournage sur leur propriété. Il existe plusieurs bases de données de lieux sur lesquelles ils peuvent mener leur recherche, mais une des parties amusantes de cet emploi est de voyager pour repérer des lieux en personne.

Le recherchiste des lieux est une personne dont le travail est de visiter les lieux de tournage potentiels afin d’assurer qu’ils répondent à tous les besoins du producteur et du réalisateur. C’est une position idéale pour percer dans le département de lieux de tournage/production.

Quels sont les points forts du recherchiste des lieux?
  • Repérer des lieux

    Avoir un bon œil pour l’architecture, connaissance des paysages, capacité de repérer des lieux et pouvoir visualiser comment ils pourraient être transformés en plateau

  • Intéressé par la photographie

    Savoir prendre de bonnes photos des lieux pour les présenter à l’équipe de la production

  • Droit

    Savoir suivre les responsabilités civiles et les lois de l’autoroute ainsi que la législation sur la santé et la sécurité. Négociation: obtenir le meilleur prix pour les lieux

  • Négociation

    Obtenir le meilleur prix pour les lieux

  • Organisation

    Planifier, dresser un budget, prêter attention au détail et repérer les problèmes potentiels

  • Communication

    Bien travailler avec les propriétaires des lieux, les membres du public et les collègues de la production

  • Compétences en cartographie

    Avoir un bon sens de l’orientation et savoir lire des cartes

Avec qui le recherchiste des lieux travaille-t-il?

Directeurs des lieux
Les directeurs des lieux de tournage gère le lieu de tournage. Ils et elles s’assurent que tous les membres de l’équipe de tournage et les comédiens savent se rendre sur les lieux. Ils négocient le stationnement, le bruit, les sources d’alimentation, les besoins de traiteur et toutes permissions officielles nécessaires avec le gérant ou le propriétaire des lieux. Elles sont aussi responsables d’assurer qu’ils sont sécuritaires.

Comment devenir un recherchiste des lieux?

Des habiletés essentielles pour devenir un bon recherchiste des lieux comprennent savoir lire des cartes, avoir des compétences logistiques et administratives, savoir prendre des photos, savoir conduire et interagir avec les gens de façon professionnelle. Il n’y a pas de parcours académique à suivre pour devenir un recherchiste des lieux, mais certains ont des formations en géographie ou en immobilier. Acquérir de l’expérience en tant qu’assistant à la production sur un plateau est une excellente façon de percer le domaine et travailler vers s’intégrer dans le département des lieux.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Directeur des lieux de tournage

Quel est le rôle du directeur des lieux?

Le lieu de tournage d’un film à un impact majeure sur l’aspect et l’histoire du film. C’est le travail du directeur des lieux de tournage de trouver ce lieu qui existe dans le monde physique et s’assurer qu’il soit accessible, sécuritaire et pas trop dispendieux.

En se basant sur le scénario et les discussions avec le réalisateur, les chefs décorateurs et les autres chefs de départements, le directeur des lieux commence leur rechercher. Les lieux qu’il ou elle repère pourraient être un désert, un manoir ou un passage souterrain douteux. Il visite les lieux, prends des photos et des notes détaillées, discutent avec les propriétaires des lieux et calcule les coûts. Elle présente ensuite ces résultats au réalisateur et, une fois approuvés, négocie et confirme les contrats avec les propriétaires.

Une fois le tournage débuté, le directeur des lieux gère le(s) lieu(x). Il ou elle s’assurent que tous les membres de l’équipe de tournage et les comédiens savent se rendre sur les lieux. Ils négocient le stationnement, le bruit, les sources d’alimentation, les besoins de traiteur et toutes permissions officielles nécessaires avec le gérant ou le propriétaire des lieux. Elles sont aussi responsables d’assurer qu’ils sont sécuritaires.

Une fois le tournage terminé, il ou elle s’assure que les lieux sont bien nettoyés et sécurisés avant de rendre les clés aux propriétaires. Tout dommage doit être signalé au bureau de la production et les créances réglés.

Quels sont les points forts du directeur des lieux ?
  • Repérer des lieux

    Avoir un bon œil pour l’architecture, connaissance des paysages, capacité de repérer des lieux et pouvoir visualiser comment ils pourraient être transformés en plateau

  • Intéressé par la photographie

    Savoir prendre de bonnes photos des lieux pour les présenter à l’équipe de la production

  • Droit

    Savoir suivre les responsabilités civiles et les lois de l’autoroute ainsi que la législation sur la santé et la sécurité

  • Négociation

    Obtenir le meilleur prix pour les lieux

  • Organisation

    Planifier, dresser un budget, prêter attention au détail et repérer les problèmes potentiels

  • Communication

    Bien travailler avec les propriétaires des lieux, les membres du public et les collègues de la production

  • Compétences en cartographie

    Avoir un bon sens de l’orientation et savoir lire des cartes

Avec qui le directeur des lieux travaille-t-il?

Recherchiste des lieux ou assistant au directeur de lieux
Les assistants du directeur des lieux aident avec le repérage des lieux en effectuant les recherches, prenant les photos et fixant les rendez-vous pour rencontrer les propriétaires. Si le lieu est approuvé, l’assistant du directeur des lieux organisent les visites techniques pour les chefs des autres départements. Lors de la production, ils et elles sont responsables d’écrire et de distribuer des lettres aux résidents des entourages pour les informer du tournage et font aussi le lien entre l’équipe de tournage et les propriétaires des lieux. À la fin de la journée, elles aident aussi le directeur de l’unité à nettoyer les lieux et le plateau.

Assistant à la production et des lieux
Les apprentis des lieux ou les assistants des lieux aident les directeurs des lieux et les recherchistes sur le plateau.

Comment devenir un directeur des lieux?

Des habiletés essentielles pour devenir un bon recherchiste des lieux comprennent savoir lire des cartes, comprendre et savoir ébaucher des contrats, avoir des compétences logistiques et administratives, savoir prendre des photos, savoir conduire et interagir avec les gens de façon professionnelle. Il n’y a pas de parcours académiques à suivre pour devenir un recherchiste des lieux, mais certains ont des formations en géographie ou en immobilier. Acquérir de l’expérience en tant qu’assistant à la production sur un plateau est une excellente façon de percer le domaine et travailler vers s’intégrer dans le département des lieux.

Voici quelques conseils :

Suivre un cours en santé et sécurité: Une compétence utile à avoir sur un plateau, surtout si vous travaillez avec des équipements et des véhicules. Suivre un cours en santé et sécurité peut vous démarquer de d’autres candidats.

Apprenez à conduire : Si possible, essayez d’avoir accès à une voiture. Vous serez plus versatile.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Perchiste

Quel est le rôle d'un/e perchiste?

Les responsabilités principales d’un perchiste est d’enregistrer le son pour une production cinématographique ou télévisée à l’aide d’un microphone au bout d’une perche télescopique, appelé « boom » en anglais. Le perchiste est toujours près du cadreur et tient la perche par-dessus la tête des comédiens, tout en veillant que la perche et le micro n’entrent pas dans le cadre. Si le plan tourné est en mouvement, le perchiste doit suivre l’action tout en restant invisible dans le cadre.

Sur des plus grandes productions, la seule responsabilité des perchistes est de tenir la perche. Elles relèvent directement de la preneuse de son. Sur des plus petites productions, la perchiste est aussi responsable de fixer les micro-cravate (sans-fil) aux comédiennes, ou bien d’installer d’autres microphones sur le plateau. Dans ces cas, la perchiste et la preneuse de son pourrait être la même personne.

Quelles sont les qualités d’un/e perchiste?
  • Communication

    Avoir de bonnes compétences interpersonnelles, mettre les comédiens à l’aise en leur posant les micros-cravates, et collaborer efficacement avec d’autres membres de l’équipe pour s’assurer que le son est en harmonie avec les images

  • Résolution de problèmes

    Être ingénieux et trouver des solutions efficaces aux problèmes techniques et aux défis d'enregistrement

  • Connaissance technique

    Être capable d'utiliser, d'entretenir et de réparer des équipements de sonorisation, de se tenir à jour et d'utiliser les innovations

  • Connaissances des processus de production et de post-production

    Avoir une bonne compréhension des différents rôles dans une équipe de tournage et de comment une émission ou un film est réalisés de la pré-production à la post-production

  • Condition physique

    L’industrie du cinéma se caractérise par de très longues journées de tournage, ce qui signifie que le perchiste doit souvent tenir la perche pendant toute une journée, plusieurs jours consécutifs. Ceci peut exercer beaucoup de pression sur les bras, les épaules et le dos

Avec qui travaille le/la perchiste?

Les perchistes travaillent de près avec les comédiennes et autres collaboratrices, en leur fixant des microphones sans fil et en contrôlant leur prise de son. Elles communiquent avec tous les membres de l’équipe de production et de tournage, surtout avec les cadreuses et les réalisatrices. La perchiste relève de la preneuse de son et de la cheffe du département de son qui se trouve sur le plateau. Pour des productions cinématographiques à plus petit budget, la perchiste et la preneuse de son sont souvent la même personne.

Comment devenir un/e perchiste?

Alors qu’il n’y a aucune exigence formelle pour devenir perchiste, les compétences de base nécessaires pour réussir dans ce poste incluent des connaissances relativement sommaires de l’électronique et de l’équipement d’enregistrement sonore, d’excellentes aptitudes auditives, une bonne condition physique et dextérité, une bonne capacité de mémorisation, une bonne synchronisation et la capacité de bien travailler en équipe.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Directeur/rice de la distribution

Aussi connu comme : Gestionnaire de la distribution, distributeur/rice

Quel est le rôle d'un/e directeur/rice de la distribution?

Les directrices de la distribution font en sorte que les films et les séries télévisées soient présentés au public par tous les moyens possibles, y compris les salles de cinéma, la télédiffusion, les chaînes diffusées par câble et les plateformes de diffusion en continu.

Dans le domaine du cinéma, les directeurs de la distribution participent à des marchés du film où ils regardent des films et les acquièrent auprès des maisons de production ou des agents commerciaux. Ils négocient les droits de sortie de ces films. Ces ententes couvrent une période de temps déterminée et un ou plusieurs territoires spécifiques, et incluent également des ententes sur la promotion, la classification du film et les montages autorisés. Les directeurs de la distribution présentent ensuite le film à des diffuseurs (généralement des salles de cinéma). Ils leur livrent le matériel du film et planifient la sortie, y compris la manière dont le film sera commercialisé, en ciblant le public cible du film pour obtenir le plus de bénéfices possibles. La réception d’un film lors de sa première sortie en salle a un impact important sur le reste de sa diffusion.

En télévision, les distributrices jouent un rôle légèrement différent. Les séries dramatiques à gros budget sont généralement financées par des chaînes de télévision et des sociétés de distribution. La société de distribution avance de l’argent à la production de la série dramatique contre le droit de vendre les droits de diffusion durant une période déterminée dans des pays spécifiques. Elles peuvent également être responsables des retombées en termes de marchandisage ou de produits dérivés. Les directrices de la distribution sont souvent essentielles au financement de la série en cours de développement (avant le tournage) et peuvent également jouer un rôle important en aidant à créer le contenu des nouvelles séries.

Apprendre ou connaître différentes langues et le désir de voyager sont des atouts, lorsqu’on envisage une carrière dans la distribution.

Quelles sont les qualités d'un/e directeur/rice de la distribution?
  • Regarder des films

    Avoir une passion et des connaissances sur l’industrie, analyser de manière critique les scénarios et les dossiers de production, connaître les festivals de cinéma et leur fonctionnement

  • Connaissance du marché

    Identifier et comprendre le public cible d'un film, savoir comment captiver leur attention, étudier les chiffres d'audience, connaître les tendances culturelles, y compris les statistiques précédentes, prédire ce qui sera un succès

  • Connaissance de l’industrie

    Avoir une connaissance approfondie de l’industrie du cinéma et de la télévision, y compris du processus de production, de la manière dont il est possible de transformer le talent en succès commercial et de convertir les oeuvres des cinéastes en format de diffusion

  • Négociation

    Être doué pour la vente, conclure des ententes au niveau international et mondial, comprendre les accords contractuels

  • Finances

    Gérer un budget et s’occuper des différents comptes, être très bien organisé

  • Réseautage

    Communiquer avec un large éventail de personnes dans l’industrie cinématographique

Avec qui travaille un/e directeur/rice de la distribution?

Les directeurs de la distribution acquièrent des films auprès des producteurs, des studios ou des agents de vente, puis travaillent avec les diffuseurs pour faire connaître le film au public.

Comment devenir un/e directeur/rice de la distribution?

Les directrices de la distribution débutent souvent leur carrière dans le commerce ou le marketing, ainsi une bonne voie pour accéder à ce poste est de devenir une assistante marketing. Vous pouvez également y parvenir en suivant une formation en production cinématographique. Que vos expériences soient principalement en production ou en commerce, vous devez avoir une bonne compréhension des deux domaines.

Voici quelques conseils supplémentaires:

Obtenez un diplôme: Un diplôme en commerce, en marketing ou en finance vous permettra de bien vous préparer à ce rôle. Vous pouvez également opter pour des études en production cinématographique.

Créez votre propre chaîne: Créez un blog de critiques ou une chaîne de contenu. C’est l’équivalent d’un portfolio pour le marketing. Vous pouvez envoyer un lien avec votre curriculum vitae pour montrer vos compétences en ligne et en écriture, et tout aussi important, votre intérêt pour le cinéma et les séries télévisées.

Cherchez en dehors du secteur: Envisagez d’occuper des postes dans la publicité ou le marketing de n’importe quelle industrie, parce que l’expérience dans ces domaines vous sera utile pour entrer dans le secteur du cinéma plus tard. Les agences de marketing peuvent avoir plus de postes disponibles que les productions cinématographiques et, souvent, les approches et techniques de marketing que vous apprendrez sont similaires à celles utilisées en cinéma. Une expérience en tant que journaliste ou attaché de presse sera un atout pour l’aspect publicitaire de la distribution.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

L’agent/e de vente

Aussi connu comme : Directeur/rice des ventes de films

Quel est le rôle de l’agent/e de vente?

Les agentes de vente, ou les compagnies de vente, agissent au nom de la productrice pour vendre les droits d’un film indépendant ou d’une série télévisée à des distributrices qui diffusent ensuite les films ou les séries sur différentes plateformes (salle de cinéma, télévision, DVD, Blu-ray, plateformes de diffusion en continu comme Netflix ou Amazon). Un film indépendant est un film qui n’a pas été produit par un grand studio américain. Leurs productions sont plutôt distribuées par leurs filiales dans le monde entier. Les agentes de vente négocient avec les distributrices en se basant sur les estimations de ventes et sur une évaluation détaillée de la valeur commerciale de la production.

Les agents de vente sont également responsables de la promotion. Ils font la promotion des films qu’ils représentent dans les festivals et les marchés du film, invitent les distributeurs à des projections et organisent des fêtes d’avant-première. Ils rassemblent et organisent la livraison de tout matériel physique du film et sont généralement impliqués dans le développement du plan de marketing.

Le moment où les agentes de vente sont impliquées dans une production varie. Les réalisatrices inconnues, qui ont généralement besoin d’une agente, doivent parfois finir leur film avant de trouver quelqu’un pour le prendre en charge. Dans d’autres cas, une agente de vente peut vendre un film à une distributrice sous la forme d’un concept, d’une ébauche de scénario, ou au stade du tournage ou de la post-production. Le financement d’un film dépend souvent des ententes que l’agente de vente a réussi à négocier au départ.

Les agents de vente acquièrent constamment de nouveaux contenus à vendre auprès des réalisateurs et établissent des relations avec des distributeurs dans le monde entier, ce qui implique généralement des déplacements.

Quels sont les points forts de l’agent/e de vente?
  • Sens commercial

    Avoir une conscience des tendances culturelles, comprendre et prévoir le marché tant au niveau mondial qu'au sein de chaque pays, reconnaître les talents qui y correspondent (avec la capacité de lire rapidement et minutieusement les scénarios)

  • Connaissance du processus de réalisation d'un film

    comprendre tous les aspects de la réalisation d'un film, du scénario à la post-production en passant par le financement

  • Marketing

    Être enthousiaste et posséder de bonnes compétences en vente afin d'obtenir des contrats compétitifs, être capable de présenter l'histoire d'un film de manière concise et engageante en personne, avoir une bonne compréhension du marketing digital et des médias sociaux

  • Réseautage

    Établir de bonnes relations et communiquer constamment avec les distributeurs et les programmateurs de festivals ainsi qu'avec les réalisateurs, utiliser ses compétences linguistiques pour voyager et découvrir d'autres cultures, avoir une connaissance approfondie des festivals et des marchés du film

  • Négociation

    Être flexible, capable de négocier les conditions, de rédiger des contrats, de comprendre les licences et les droits d'auteur

  • Finances

    Traiter les chiffres, avoir les connaissances financières nécessaires pour faire des prévisions de vente, négocier des financements et gérer un budget

Avec qui l’agente de vente travaille-t-elle?

Les agentes de vente communiquent avec les distributrices au nom des productrices et travaillent donc en étroite collaboration avec ces deux groupes. Elles collaborent également avec d’autres personnes du département des ventes et de la distribution, comme les gestionnaires du marketing et les publicistes.

Comment devenir un/e agent/e de vente?

Les postes d’agent de vente sont des postes supérieurs. Pour devenir un agent de vente, vous devez avoir un niveau élevé de connaissances et d’expérience de l’industrie. Il arrive que les compagnies prennent des assistants de vente sur les productions. Un autre bon moyen pour accéder à des postes de vente est de devenir assistant marketing.

Voici quelques conseils :

Obtenez un diplôme: Un diplôme en études cinématographiques, en droit, en études commerciales ou en médias et communications est un bon moyen d’entrer dans ce domaine. Il serait également utile d’étudier la production cinématographique, l’histoire du cinéma ou le financement des films.

Exigences éducatives: Des cours d’études commerciales, d’économie, d’anglais, de cinéma ou de politique sont utiles.

Obtenir un stage : Les stages sont des emplois avec une formation. C’est une excellente occasion de gagner de l’argent tout en apprenant. Ils sont une excellente occasion pour gagner de l’argent tout en apprenant. Il peut également être intéressant de chercher un emploi d’apprenti dans une industrie qui utilise des compétences similaires, comme celle d’agent littéraire dans l’édition. Cela pourrait vous aider à développer votre art et créer un portfolio que vous pourrez utiliser plus tard pour trouver votre place dans l’industrie cinématographique canadienne.

Suivez un cours de courte durée: Apprenez-en davantage sur le processus de financement d’un film afin d’améliorer votre connaissance des relations commerciales et financières au sein de l’industrie cinématographique.

Cherchez en dehors de l’industrie: Envisagez des postes en droit, en finance, en affaires ou en marketing dans n’importe quelle industrie, car l’expérience professionnelle dans la vente de films est très compétitive. Une expérience dans le domaine de la vente, des affaires ou de la finance montrera que vous avez les compétences analytiques nécessaires pour ce rôle.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Producteur/rice

Que fait un/e producteur/rice?

Les producteurs sont généralement les personnes « en charge » d’une production cinématographique ou télévisuelle. Elles sont chargés de développer un projet dès le début, de réunir et de gérer les fonds, de rassembler l’équipe et de superviser tous les aspects de la préproduction, de la production et de la postproduction. Ils sont souvent les premiers à s’impliquer, en repérant l’opportunité créative et la viabilité commerciale d’une production. Elles restent la force motrice jusqu’à la distribution. Les producteur/rices sont les principaux décideurs. Ils proposent des idées d’histoires et engagent des scénaristes ou choisissent et obtiennent les droits d’un scénario. C’est ce qu’on appelle « prendre une option » sur un scénario.

Ils décident de l’ampleur et du budget du film et recherchent des financements auprès des investisseurs, des studios et des distributeurs. Elles embauchent tous les membres de l’équipe « au-dessus de la ligne », comme le producteur délégué et le réalisateur. Ils travaillent ensuite avec les idées créatives du réalisateur, prenant souvent des décisions créatives, et approuvent ensuite les coûts de production. Les producteur/rices repèrent et corrigent les problèmes potentiels tout au long du processus de production.

Ils approuvent les lieux de tournage et engagent une équipe de collaborateurs pour la production, déléguant certaines responsabilités à un producteur délégué ou à la directrice de production. Il leur incombe de créer un bon environnement de travail et elles communiquent constamment avec tout le monde pour que tout se passe bien. Ils ont la responsabilité légale ultime de la santé et de la sécurité de l’équipe sur le plateau et de la livraison d’un film terminé à la fin du processus de production.

Les producteur/rices doivent être de bons communicateurs pour s’assurer que tout le monde travaille dans le même sens. Elles sont responsables de la création d’un bon environnement de travail et du bon déroulement de la production.

Y a-t-il différents niveaux dans le métier de producteur ?

Oui ! Il existe différents niveaux d’implication pour les différents postes de producteur, en fonction des besoins de la production. Ces différents rôles comportent différents aspects d’implication et de responsabilité, mais tous exigent que vous ayez les mêmes compétences en tant que producteur. Le producteur principal reçoit un simple crédit « Producteur ». Bien qu’il existe d’autres crédits (comme celui de producteur exécutif) qui peuvent sembler plus élevés, le producteur est celui qui est responsable.

Producteur/rice associé/e
Un/e producteur/rice associé/e (souvent appelé assistant producteur ou simplement PA) est un/e producteur/rice junior qui travaille en étroite collaboration avec le producteur principal pour mettre sur pied une émission de télévision ou un projet de film. L’objectif d’un PA est de devenir un jour un producteur principal et il doit donc être formé à tous les aspects de la production. Les producteurs associés relèvent directement du producteur principal.

Producteur/rice exécutif/ve
Les producteurs exécutifs apportent des contributions de haut niveau pour que le projet puisse être créé. Il peut s’agir de fournir un financement, de développer le projet pour un studio, de faire des présentations clés, de fournir des ressources ou de servir de mentor. Les PE ne participent généralement pas au processus de création ou à la gestion quotidienne de la production, à l’exception des conseils qu’ils peuvent donner. Certains PE sont le premier point de contact dans le processus de production – ils acceptent un scénario ou donnent le feu vert à un film – mais ils transmettent ensuite la responsabilité au(x) producteur(s). Ils sont le partenaire silencieux, ou un leader dans l’industrie du cinéma et de la télévision et doivent d’abord être un producteur.

Quelles sont les qualités d’un/e producteur/rice ?
  • Production cinématographique et télévisuelle

    Connaissance approfondie de tous les processus de création d'un film ou d'un programme télévisuel, y compris l'écriture de scénarios, la réalisation et le montage

  • Narration

    Savoir comment raconter une histoire, prendre et approuver des décisions créatives qui permettent de bien le faire

  • Sens commercial

    Comprendre ce qui fait le succès d'un film, être capable de le commercialiser auprès des distributeurs et du public

  • Leadership

    Motiver et bien communiquer avec tout le monde tout au long du projet, assumer la responsabilité des décisions et des résultats, créer une bonne atmosphère de travail et respecter les réglementations légales sur le lieu de travail, être une figure de proue

  • Adaptabilité

    Travailler dans des environnements stimulants et changeants, résoudre des problèmes sur le vif, prendre des décisions rapides et efficaces et être capable d'établir des priorités

  • Organisation

    Maîtriser l'ensemble du projet, préparer les plannings et le budget de production en utilisant des compétences financières pour obtenir des financements et négocier les salaires

  • Connaissance du secteur

    Avoir une connaissance approfondie et une passion pour les séries télévisées, comprendre les tendances du public, prévoir ce qui sera populaire

  • Créativité

    Générer des idées nouvelles et passionnantes, reconnaître des idées nouvelles et passionnantes chez les autres, avoir l'esprit d'entreprise

  • Négociation

    Avoir un bon sens des affaires, savoir vendre, persuader et conclure un accord financier

Avec qui travaille un/re producteur/rice ?

Tout le monde. Les producteurs dirigent et communiquent avec l’ensemble de l’équipe de production ainsi qu’avec les équipes de distribution et de marketing. Elles répondent parfois aux producteurs exécutifs de la production télévisuelle, qui sont les responsables du studio de cinéma, les financiers ou les responsables généraux d’une série.

Comment puis-je devenir un/e producteur/rice ?

Si la production peut s’apprendre à l’école, on acquiert généralement de l’expérience ailleurs dans le département de production, en passant par exemple d’assistant de production à coordinateur de production, directeur de production ou producteur délégué. Il n’est pas nécessaire de faire une école de cinéma. Pour cet emploi, vous devrez combiner des compétences commerciales et une vision créative, et comprendre les deux côtés de l’industrie.

Constituez un portfolio : Créez une vidéo que vous pourrez montrer aux collaborateurs et aux financiers.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Coordonnateur/ice des transports

Quelles sont les responsabilités liées à la coordination des transports ?

La personne responsable de la coordination des transports s’occupe de la gestion du service des transports et de la supervision des besoins en transport de l’équipe de tournage et du personnel. Elle est responsable d’assurer le transport des personnes et du matériel d’un endroit à l’autre. Ses fonctions comprennent la location des véhicules (y compris les remorques ou les camions utilisés pour le maquillage, les costumes, l’éclairage et les autres équipements), des remorques personnelles des acteurs/ices et de toutes les voitures qui seront utilisées sur le tournage. L’embauche des chauffeurs/es fait aussi partie de ses responsabilités.

La personne responsable de la coordination des transports doit posséder d’excellentes aptitudes en planification. Sur les productions de plus grande envergure, elle peut être appelée à superviser une flotte de voitures pour les acteurs/ices et l’équipe, ainsi que le transport du matériel. Elle s’assure également que tout le monde arrive à l’heure. Cette personne doit avoir des compétences en matière de transport de matériel, en plus d’être responsable de la logistique du transport des acteurs/ices et de l’équipe, ainsi que des équipements, sur le lieu de tournage. Cela exige une forte motivation et une capacité à travailler efficacement sous pression, durant de longues heures et dans des conditions météorologiques variées.

Quelles sont les qualités requises pour être responsable de la coordination des transports?
  • Organisation

    Être capable de planifier et d’effectuer le suivi du transport des personnes et du matériel

  • Communication

    Gérer l’équipe en fonction d’un objectif commun, être capable de communiquer clairement avec tous les membres de l'équipe

  • Résilience

    Rester calme et en confiance sous pression, s'adapter à des environnements rapides et à des échéances courtes, être adaptable, faire preuve d'initiative et avoir une attitude positive

  • Souci du détail

    Être au fait de la réglementation et s’assurer de la respecter lors du transport des acteurs/ices et de l'équipe

Avec qui la personne responsable de la coordination des transports est-elle appelée à travailler?

Elle travaille principalement avec les chauffeurs/es et les capitaines de transport, ainsi qu’avec le personnel du bureau de production, comme les personnes affectées à la coordination de production ou responsables d’assister le ou la directeur/ice de production.

Comment devient-on responsable de la coordination des transports ?

On commence généralement par être chauffeurs/es, pour ensuite devenir capitaine de transport et enfin responsable de la coordination des transports. Il faut gravir ces échelons en acquérant et en démontrant des compétences en matière d’organisation et de planification des horaires. Le travail des responsables de la coordination des transports est important, car c’est leur responsabilité de s’assurer que tout le monde se retrouve au même endroit à un moment précis. Aucun diplôme particulier n’est requis, si ce n’est un permis de conduire.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.

Reel opportunities

Producteur VFX

Aussi connu comme : Producteur délégué aux effets visuels, Producteur des soumissions

Quelles sont les fonctions du producteur VFX?

Le producteur VFX gère l’ensemble du processus de création des effets visuels pour le cinéma ou la télévision. Il s’assure que le client, généralement le producteur ou le réalisateur du film ou de la série télévisée, soit satisfait de ce que le studio d’effets visuels produit.

Le producteur VFX crée le document de présentation qui servira à persuader le producteur du film ou de la série TV de faire appel à son studio pour réaliser les effets visuels d’un projet. Il s’occupe aussi de recruter l’équipe d’artistes VFX et le reste du personnel technique, en plus de préparer le calendrier des travaux et de gérer le budget.

Durant le tournage, le producteur VFX travaille en étroite collaboration avec l’équipe de production. Il collabore également avec le monteur lors de la postproduction, tout en assurant la communication entre l’équipe et le monteur. Son degré d’interaction avec le client variant selon les studios, il peut soumettre un rapport hebdomadaire ou même quotidien.

Quelles sont les compétences requises pour être producteur VFX?
  • Organisation

    Planifier et gérer efficacement le projet à l'aide d'un logiciel d'organisation du processus de production VFX, être capable d'établir un budget précis

  • Leadership

    Avoir confiance en soi pour donner des directives et diriger une équipe, bien communiquer avec tout le monde, créer une atmosphère positive au sein de l'équipe

  • Connaissance des VFX

    Comprendre tous les aspects de la chaîne de production des effets visuels, connaître les processus, les défis créatifs et les logiciels utilisés par les artistes

  • Résolution de problèmes

    Anticiper les problèmes qui pourraient survenir au cours du projet, s'adapter aux changements d’échéances et aux problèmes techniques

  • Travailler avec les clients

    Bien communiquer avec les producteurs de cinéma et de télévision, les tenir informés si les choses ne se passent pas comme prévu, être diplomate, entretenir de bonnes relations

Avec qui le producteur VFX travaille-t-il ?

Le producteur des effets visuels est en contact avec le producteur ou le directeur de la société de production qui réalise le film. Au sein de son propre studio, il collabore de façon rapprochée avec le superviseur VFX qui supervise le travail de création. Le producteur VFX travaille ensuite avec le directeur de production et les coordonnateurs de production pour s’assurer que les échéances sont respectées.

Comment devient-on producteur VFX ?

Le poste de producteur VFX est un poste de haut niveau. Il requiert donc une grande expérience en matière d’effets visuels. Certains accèdent au poste de producteur VFX en travaillant d’abord comme assistant de production VFX, puis comme coordinateur de production et enfin comme directeur de production. D’autres arrivent par le biais de l’art VFX. Il est ainsi possible de débuter en tant qu’artiste VFX junior, puis d’acquérir de l’expérience pour devenir compositeur d’image ou directeur technique (DT), avant de passer à la gestion de production.

Vous devez avoir d’excellentes capacités de leadership et d’organisation. Un diplôme en VFX ou dans un domaine connexe est certainement un atout. Les producteurs VFX ont d’excellentes compétences en gestion de projet.

Voici quelques conseils :

Obtenez un diplôme : vous pouvez soit obtenir un diplôme qui vous permettra d’acquérir les compétences techniques d’un artiste VFX ou un diplôme en production cinématographique.

Créez quelques séquences VFX : un bon moyen de comprendre les processus de VFX est d’apprendre un logiciel et de commencer à en créer.

Cherchez en dehors de l’industrie : essayez de trouver un emploi d’assistant de production dans un studio ou une société d’animation 3D. Cela vous aidera à établir des contacts, ainsi qu’à acquérir des compétences et des connaissances en matière de VFX. Pendant que vous essayez de percer dans la production VFX, acquérez de l’expérience en gestion ou en gestion de projet. Tout emploi requérant de la planification, de l’organisation et de la budgétisation vous donnera une bonne expérience.

Suivez un cours de courte durée : affinez vos compétences en gestion de production en suivant un cours spécialisé.

Recherchez des emplois : recherchez les entreprises de VFX pour lesquelles vous aimeriez travailler. Consultez leurs sites web et vérifiez s’ils publient des annonces pour des postes de débutants. Même si ce n’est pas le cas, envoyez votre CV et votre vidéo de présentation, puis demandez-leur de vous garder à l’esprit pour de futurs postes ou stages. Continuez également à chercher sur les sites d’emploi.

Plus de conseils

Pour plus de conseils sur comment décrocher des possibilités d’emploi, des listes de programmes de formation, ainsi que d’autres bonnes ressources, rendez-vous sur la page de Ressources pour élèves.

Notre partenaire, ScreenSkills UK, est l’organisme de compétences des industries de l’écran au Royaume-Uni. Pour plus d’informations, visitez www.screenskills.com.
Profils et icônes de profil © 2022 ScreenSkills Limited. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite sans l’autorisation du propriétaire du droit d’auteur.
Conception du profil d’emploi par Dave Gray. Basé sur un concept original de Ian Murphy/Allan Burrell.