Éducation

Liste des films en janvier

Nouveaux films pour la nouvelle année !

Bonne année 2023! Nous tournons la page et nous commençons la nouvelle année en mettant en vedette certains des films qui ont été ajoutés récemment dans notre catalogue REEL CANADA.

L’Arracheuse de temps

(105 Min)

Dans ce conte décalé, plein de magie et d’émerveillement, la petite ville de Saint-Élie-de-Caxton décide d'éliminer la mort une fois pour toutes. Lorsque l’incarnation de la Mort arrive dans le village, apparemment résolue à s’emparer de leurs âmes, ses formidables habitants décident de lutter pour leur immortalité du mieux qu'ils peuvent. Dans cette histoire, la mort n'est pas une fin, mais plutôt le début d'une incroyable légende.

Basé sur le roman acclamé de Fred Pellerin, L'arracheuse de temps a été un succès aux guichets en plus de recevoir 5 nominations aux Prix Écrans canadiens, notamment pour le scénario de Pellerin.

Black Liberators WWII

(66 Min)

Le documentaire Black Liberators WWII raconte les histoires héroïques de soldats canadiens Noirs et caribéens qui ont servi dans l’armée canadienne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ces histoires de guerre peu connues révèlent les actes incroyables de bravoure et de patriotisme de ces soldats, alors qu’ils affrontaient les dures réalités du racisme tant au Canada que sur le champ de bataille. 

Le réalisateur Adrian Callender invite le public à découvrir cette histoire et à rendre hommage aux personnes qui se sont battus pour leur pays et leur liberté. Ce documentaire innovant est une pièce essentielle de l’histoire du Canadae, et il fait en sorte que les sacrifices de ces vétérans ne soient jamais oubliés.

 

Night Raiders

(101 Min)

Thriller dystopique fascinant et palpitant, Night Raiders suit Niska (Elle-Máijá Tailfeathers), une mère Crie, dans sa traversée de l’Île de la Tortue (Amérique du Nord) déchirée par la guerre, dans une tentative désespérée de sauver sa fille d’un camp de rééducation forcé. Niska se joint à un groupe de guerriers Autochtones clandestins qui luttent pour libérer leurs enfants et sauver leur avenir.

Porté par l’incroyable performance de Tailfeathers et par une distribution exceptionnelle, ce premier long métrage puissant et sincère de Danis Goulet a été présenté en première mondiale au TIFF en 2021 et a été nommé pour le meilleur film canadien par la Toronto Film Critics Association.
 

Pachamama (Pachamama: Le trésor sacré)

(72 Min)

 Âgé de seulement 10 ans, Teplupai rêve depuis toujours de devenir chef spirituel, mais personne ne le prend au sérieux. Lorsqu'un collecteur d'impôts s'empare du trésor sacré de son village, il s’engage dans une quête pour le retrouver et le récupérer. Une fois rendu dans la grande ville, son univers est toutefois bouleversé à jamais alors qu’il est témoin de l’arrivée des premiers Européens sur le continent et de la dévastation qui s'ensuit.

Soutenue par de magnifiques images d’animation, l’aventure de Teplupai se déroule au cœur de la région des Andes, il y a quelques centaines d'années. Son récit passionnant et émouvant a trouvé écho auprès du jeune public international, en plus d'avoir été nommé pour le César du meilleur film d'animation.
 

The Porter

(45 Min)

Faisant la lumière sur un chapitre rarement évoqué de l'histoire du Canada, The Porter raconte l'histoire de Junior (Ameen) et Zeke (Rowe). Ces deux meilleurs amis travaillent comme bagagistes de chemin de fer et voient leurs existences prendre des directions différentes à la suite d'une tragédie. Inspiré des histoires réelles de bagagistes de chemin de fer survenues dans la foulée de la Première Guerre mondiale, ce drame historique passionnant et révélateur culmine avec la création du premier syndicat noir en Amérique du Nord.
 
Cette série de huit épisodes a remporté un prix de la Guilde canadienne des réalisateurs pour le travail de Charles Officer. Elle a aussi été nominée aux Primetime Emmy Awards.
 

Portraits from a Fire

(92 Min)

Tyler (Lulua), un jeune cinéaste en herbe, passe ses journées à documenter avec humour la vie dans la réserve Tl'etinqox où il vit, mais tout change lorsqu’il rencontre le mystérieux Aaron (Koostachin) qui l’encourage à raconter un nouveau genre d’histoire. Ce qui commence comme un projet personnel sur sa famille conduit rapidement à la révélation d’un secret choquant qui menace de bouleverser sa vie. 

Ce premier long métrage du réalisateur Trevor Mack est un récit initiatique, souvent drôle et surréaliste, et qui porte un regard poignant sur l’importance de la famille et du contact avec ses ancêtres.

Run Woman Run

(100 Min)

Lorsque son père lui demande de déménager, qu’un problème de santé la surprend et qu’elle vit la possibilité d’une romance florissante, Beck (Hebert) voit sa vie bouleversée. Alors qu’elle est obligée de reconsidérer ses choix de vie, elle décide de courir un marathon pour se prouver à elle-même et à sa communauté qu’elle est capable de se remettre sur les rails.

Guidée par le fantôme de son ancêtre, le légendaire coureur de fond Tom Longboat, elle entreprend un voyage à la fois émouvant et inspirant.

Superfan: The Nav Bhatia Story

(44 Min)

Si vous avez déjà regardé les Raptors de Toronto, il y a de fortes chances que vous ayez aperçu Nav Bhatia (alias le « Superfan des Raptors »), bien posté dans le siège où il s'est assis pour chaque match à domicile de l'histoire de la franchise. Ce documentaire captivant retrace le chemin parcouru par Nav pour s’établir à Toronto, comment il est tombé amoureux des Raptors, devenant si apprécié qu'il est le premier fan à avoir reçu une bague de championnat NBA en tant que membre honorifique de l'équipe championne en 2019.

Proposant des entrevues avec l'humoriste Russell Peters, Vince Carter, Isiah Thomas et l'entraîneur principal des Raptors Nick Nurse, ce documentaire attachant raconte l'histoire inspirante de Nav, marquée par la persévérance, par la passion, par l'adversité surmontée et, finalement, par le succès et la joie.

Bell Cause pour la cause

Il est parfois difficile de parler de santé mentale, surtout en classe. En préparation de la Journée Bell Cause pour la cause le 25 janvier, nous offrons aux enseignants une sélection de courts métrages pour aider à entamer la conversation avec leurs élèves.

De père en flic

(107 Min)

Jacques (Côté) et son fils Marc (Houde) sont deux policiers qui ne s’entendent pas vraiment, mais lorsqu’un collègue est kidnappé par une bande de motards, ils sont forcés de travailler ensemble pour sauver sa vie.

Le duo infiltre un camp de plein air pour pères et fils, afin de se rapprocher de Charles Bérubé (Girard), l’avocat des motards. Tandis que Jacques et Marc tentent de savoir où se trouve leur collègue disparu, les activités du camp visant à développer les liens affectifs père-fils ont un impact émotionnel et humoristique sur leur propre relation. De père en flic est le film en français le plus lucratif de l’histoire du Canada.

« Une comédie à ne pas manquer, avec un duo dysfonctionnel formé d’un père et d’un fils tous deux policiers qui sont obligés d’infiltrer un camp de ressourcement père-fils… un genre hybride franchement amusant. » — Michael Rechtshaffen, Hollywood Reporter

The Grizzlies (Les Grizzlies)

(106 Min)

The Grizzlies est un film puissant, inspiré d’une histoire vraie et impressionnante, qui illustre la détermination et la résilience d’un groupe de jeunes Inuits. 

Suite à son déménagement, Russ Sheppard (Schnetzer) est vraiment bouleversé lorsqu’il réalise tous les défis auxquels font face les jeunes de sa nouvelle communauté, un village au Nunavut où le taux de suicides est très élevé , dû aux séquelles de la colonization. Russ initie un programme de lacrosse dans son école qui permet aux jeunes de découvrir un moyen d’exprimer leurs émotions, en plus de leur offrir un sentiment de fierté et de collectivité.   

Ce film a remporté quatre prix dans diverses festivals de films internationaux et était en nomination pour deux Prix écrans canadiens pour le jeu de Paul Nutarariaq et Anna Lambe. 

* Veuillez noter que ce film a été produit par des personnes Autochtones, mais qu’il n’a pas été réalisé par une personne Autochtone. imagineNATIVE définit un film Autochtone comme étant un film réalisé ou co-réalisé par une personne Autochtone.

Away From Her (Loin d’elle)

(110 Min)

Adapté de la nouvelle d'Alice Munro, L'ours traversa la montagne, ce film émouvant raconte l'histoire de Fiona (Christie) et Grant (Pinsent), un couple marié depuis plus de 40 ans. Comme les troubles de mémoire de Fiona s’aggravent, le couple se résigne à accepter le fait qu'il s'agit bien de la maladie d'Alzheimer, et mari et femme empruntent alors un chemin qui éprouvera le lien qui les a unis durant des décennies.

Une histoire d'amour profond livrant un puissant message sur l'amitié, la générosité et le dévouement, Loin d’elle a obtenu deux nominations aux Oscars et remporté une quarantaine d’autres récompenses, dont sept prix Génie — celui du Meilleur film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario, entre autres.

Portraits from a Fire

(92 Min)

Tyler (Lulua), un jeune cinéaste en herbe, passe ses journées à documenter avec humour la vie dans la réserve Tl'etinqox où il vit, mais tout change lorsqu’il rencontre le mystérieux Aaron (Koostachin) qui l’encourage à raconter un nouveau genre d’histoire. Ce qui commence comme un projet personnel sur sa famille conduit rapidement à la révélation d’un secret choquant qui menace de bouleverser sa vie. 

Ce premier long métrage du réalisateur Trevor Mack est un récit initiatique, souvent drôle et surréaliste, et qui porte un regard poignant sur l’importance de la famille et du contact avec ses ancêtres.