• Leurs voix

Courts métrages autochtones

Réalisation Various
Genre Action/Aventure, Animation, Comédie, Documentaire, Drame, Éxpérimental, Familial, Horreur, Romantique, Science-fiction/Fantastique, Suspense
En plus des longs-métrages de ce catalogue, nous proposons également une vaste gamme de courts-métrages réalisés par des artistes autochtones et adaptés à différents niveaux scolaires. Ils abordent une grande variété de thèmes et de sujets, et incluent des fictions et des documentaires, des films d'action et d'animation. Pour obtenir la liste complète, consultez notre programme de courts-métrages et filtrez par cinéaste autochtone.

Réalisation

Various

Genres

Action/Aventure, Animation, Comédie, Documentaire, Drame, Éxpérimental, Familial, Horreur, Romantique, Science-fiction/Fantastique, Suspense

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue, Français

  • Leurs voix

Future History

Réalisateurs Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis), Nyla Innuksuk (Inuk)
Année 2018
Durée 546min
Genre Documentaire
Dans cette incroyable série documentaire d'APTN, l'artiste et militante Sarain Fox fait équipe avec l'archéologue Kris Nahrgang pour parcourir le pays et découvrir les différentes façons dont les peuples autochtones façonnent l'avenir. À travers des conversations avec des artistes, des militants, des leaders communautaires et bien d'autres, elle aborde un large éventail de thèmes, dont l'identité et la culture autochtones, les droits fonciers et les traumatismes intergénérationnels.

Magnifiquement filmé et agrémenté d'entrevues percutantes, Future History célèbre et explore les diverses perspectives autochtones afin d'approfondir la compréhension de notre histoire commune et de favoriser l’établissement d’un dialogue positif pour l'avenir. Embarquez dans cette aventure aussi irrésistible que passionnante.

Chaque épisode de 21 minutes peut être visionné de façon autonome ou au sein de la série complète. Contactez-nous pour des recommandations de programmation spécifiques.

Réalisateurs

Jennifer Podemski (Anishinaabe, Leni Lenape, Métis)

Jennifer Podemski est une productrice et une actrice primée du cinéma et de la télévision. Elle a produit et joué dans Empire of Dirt, et elle a créé et produit The Other Side diffusé sur APTN. Récemment, elle a produit et réalisé la série Unsettled.

Nyla Innuksuk (Inuk)

Nyla Innuksuk est une réalisatrice qui est également autrice et productrice de films ainsi que créatrice de contenus pour la réalité virtuelle. Elle a co-créé le personnage inuit Snowguard avec Marvel et a écrit plusieurs courts métrages et documentaires. Son premier long métrage, Slash/Back, est sorti en 2022.

Scénariste

Tamara Podemski (Anishinaabe)

Distribution

Kris Nahrgang (Anishinaabe/Ojibwe), Sarain Fox (Anishinaabe)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Trickster

Réalisation Michelle Latimer
Année 2020
Durée 264min
Genre Drame, Science-fiction/Fantastique
Jared (Oulette), un adolescent trafiquant de drogue à Kitimat en Colombie-Britannique, voit sa vie bouleversée par une série d'événements surnaturels révélant la connexion magique qui unit sa communauté et sa propre famille. Lorsqu'un mystérieux étranger (Queypo) arrive en ville à la recherche de sa mère (Lightning, récipiendaire du prix CSA), Jared doit apprivoiser ses propres pouvoirs afin de sauver les gens qu'il aime.

Basée sur le roman Son of a Trickster d'Eden Robinson (Haisla/Heiltsuk), acclamé par la critique et ancré sur la mythologie Haisla, Trickster a été nommé par Playback comme la meilleure série scénarisée de 2020 et a reçu 11 nominations au CSA dont il remporte trois.

Réalisation

Michelle Latimer

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Distribution

Crystle Lightning (Cree), Joel Oulette (Cree/Métis), Kalani Queypo (Blackfoot), Anna Lambe (Inuk)

Genres

Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Adaptation littéraire, Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femme cinéaste, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Rise: Sacred Water – Standing Rock Part 1

Réalisation Michelle Latimer
Année 2017
Durée 45min
Genre Documentaire
Dans cette nouvelle série percutante de VICELAND, l’animatrice anishinaabe Sarain Carson-Fox se rend dans des communautés autochtones partout en Amérique pour explorer la vie autochtone à l’ère moderne, levant le voile pour une rare fois sur la ligne de front de la résistance menée par les Autochtones.

Dans ces deux épisodes, les gens de la réserve sioux de Standing Rock dans le Dakota du Sud se battent pour empêcher le Dakota Access Pipeline de traverser leurs terres ancestrales. Ce récit captivant de la protestation et de l’occupation, qui ont finalement mobilisé 10 000 personnes, déborde de leçons d’histoire et de discussions sur la vie dans les réserves. 

Ces épisodes fascinants et émouvants ont été présentés en première au Festival du film de Sundance et ont fait la lumière sur cet enjeu crucial.

Réalisation

Michelle Latimer

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Distribution

Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene), Sarain Carson-Fox (Anishinaabe)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Rise: Red Power – Standing Rock Part 2

Réalisation Michelle Latimer
Année 2017
Durée 44min
Genre Documentaire
Dans cette nouvelle série percutante de VICELAND, l’animatrice anishinaabe Sarain Carson-Fox se rend dans des communautés autochtones partout en Amérique pour explorer la vie autochtone à l’ère moderne, levant le voile pour une rare fois sur la ligne de front de la résistance menée par les Autochtones.

Dans ces deux épisodes, les gens de la réserve sioux de Standing Rock dans le Dakota du Sud se battent pour empêcher le Dakota Access Pipeline de traverser leurs terres ancestrales. Ce récit captivant de la protestation et de l’occupation, qui ont finalement mobilisé 10 000 personnes, déborde de leçons d’histoire et de discussions sur la vie dans les réserves. 

Ces épisodes fascinants et émouvants ont été présentés en première au Festival du film de Sundance et ont fait la lumière sur cet enjeu crucial.

Réalisation

Michelle Latimer

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Distribution

Sarain Carson-Fox (Anishinaabe), Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Rise: The Urban Rez

Réalisation Michelle Latimer
Année 2017
Durée 44min
Genre Documentaire
C’est à Winnipeg que se trouve la plus grande population autochtone urbaine du pays, dont un important pourcentage vit dans un quartier défavorisé où le taux de criminalité est le plus élevé de la ville. Devant le nombre effarant de cas de femmes et de filles autochtones disparues, la communauté a décidé de prendre les choses en main, travaillant auprès des résidents pour les aider, les protéger et améliorer leurs vies.

Dans ce documentaire, Gitz Crazyboy (Pied-Noir, Déné) nous fait découvrir les braves combattants qui se consacrent à la cause, et se penche sur les facteurs sous-jacents et les traumatismes intergénérationnels qui sont à la source de cet environnement difficile.

Réalisation

Michelle Latimer

Le premier court métrage de la cinéaste et actrice, Choke, a été présenté en première au festival du film de Sundance. Michelle Latimer compte à son actif plusieurs autres documentaires et courts métrages de fiction comme The Underground et Nuuca. Elle a réalisé les séries télévisées Rise, Burden of Truth et Trickster.

Distribution

Sarain Carson-Fox (Anishinaabe), Gitz Crazyboy (Blackfoot/Dene)

Producteur

Jarrett Martineau (nēhiyaw/Dene Sųłiné)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Environnement, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Portraits from a Fire

Réalisation Trevor Mack (​​Tsilhqot'in)
Année 2021
Durée 92min
Genre Comédie, Drame
Tyler (Lulua), un jeune cinéaste en herbe, passe ses journées à documenter avec humour la vie dans la réserve Tl'etinqox où il vit, mais tout change lorsqu’il rencontre le mystérieux Aaron (Koostachin) qui l’encourage à raconter un nouveau genre d’histoire. Ce qui commence comme un projet personnel sur sa famille conduit rapidement à la révélation d’un secret choquant qui menace de bouleverser sa vie. 

Ce premier long métrage du réalisateur Trevor Mack est un récit initiatique, souvent drôle et surréaliste, et qui porte un regard poignant sur l’importance de la famille et du contact avec ses ancêtres.

Réalisation

Trevor Mack (​​Tsilhqot'in)

Trevor Mack est un cinéaste tsilhqot'in primé. Son premier court métrage, The Blanketing, a été présenté dans des festivals à travers l’Amérique du Nord, dont le festival imagineNATIVE Film+Media Arts. Il a également réalisé de nombreux courts métrages, dont Clouds of Autumn, qui a remporté le prix du meilleur court métrage canadien au festival imagineNATIVE. Portraits from a Fire est son premier long métrage. Il travaille actuellement sur son prochain film, Journey of a Drop. 

 

Scénaristes

Trevor Mack (​​Tsilhqot'in), Derek Vermillion (Cree), Manny Mahal

Distribution

Nathaniel Arcand (Plains Cree), William Magnus Lulua (​​Tsilhqot'in/Secwépemc/Cree), Asivak Koostachin (Cree/Inuk), Pauline Bob-King (Tsilhqot'in)

Producteurs

Trevor Mack (​​Tsilhqot'in), Kate Kroll, Rylan Friday (Saulteaux Ojibway/Plains Cree)

Genres

Comédie, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langues originales

Anglais, Autre langue

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

Photon Films

  • Leurs voix

Monkey Beach

Réalisation Loretta Todd (Cree/Métis)
Année 2020
Durée 105min
Genre Drame, Science-fiction/Fantastique

Dans ce charmant film à suspense surnaturel, Lisa (Dove), une jeune femme Haisla ayant des dons de voyance, retourne dans sa ville natale de Kitamaat et tente d’accepter le fait que son frère Jimmy (Oulette) a disparu en mer. Elle se retrouve rapidement à la dérive entre sa vie à Kitamaat et le monde des esprits pour tenter de le sauver.

Se déroulant dans le sublime paysage naturel du Nord-Ouest du Pacifique, Monkey Beach s’inspire du symbolisme et de la culture Haisla. Ce premier film de l’illustre documentariste Loretta Todd pose un regard sincère et souvent drôle sur le deuil et l’importance de la famille.

Basé sur le célèbre roman d’Eden Robinson, Monkey Beach a été acclamé dans le monde entier et a reçu une nomination au CSA pour le meilleur scénario adapté.

Réalisation

Loretta Todd (Cree/Métis)

Scénaristes

Johnny Darrell, Andrew Duncan

Distribution

Grace Dove (Secwépemc), Adam Beach (Anishinaabe), Nathaniel Arcand (Cree), Joel Oulette (Cree/Métis)

Producteurs

Loretta Todd (Cree/Métis), Paddy Bickerton, Jason James, Matthew O'Connor, Patricia Poskitt

Genres

Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Adaptation littéraire, Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

  • Leurs voix

Run Woman Run

Réalisation Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk)
Année 2021
Durée 100min
Genre Comédie, Drame, Romantique
Lorsque son père lui demande de déménager, qu’un problème de santé la surprend et qu’elle vit la possibilité d’une romance florissante, Beck (Hebert) voit sa vie bouleversée. Alors qu’elle est obligée de reconsidérer ses choix de vie, elle décide de courir un marathon pour se prouver à elle-même et à sa communauté qu’elle est capable de se remettre sur les rails.

Guidée par le fantôme de son ancêtre, le légendaire coureur de fond Tom Longboat, elle entreprend un voyage à la fois émouvant et inspirant.

Réalisation

Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk)

Diplômée du Sundance Institute Feature Film Program, Zoe Leigh Hopkins a réalisé de nombreux courts métrages, dont Button Blanket, Mohawk Midnight Runners, Impossible to Contain et un segment de The Embargo Project. Elle a réalisé les longs métrages Kayak to Klemtu et Run Woman Run, qui a remporté le prix du public au festival imagineNATIVE de 2021. Elle écrit et réalise actuellement la série Little Bird.

Scénariste

Zoe Leigh Hopkins (Heiltsuk/Mohawk)

Distribution

Lorne Cardinal (Cree), Braeden Clarke (Cree), Asivak Koostachin (Cree/Inuk), Jayli Wolf (Anishinaabe), Dakota Ray Hebert (Dene)

Producteurs

Paula Devonshire (Mohawk), Pj Thornton, Laura Milliken (Ojibway)

Genres

Comédie, Drame, Romantique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde, Rapports familiaux, Sports

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

levelFILM

  • Leurs voix

Night Raiders

Réalisation Danis Goulet (Cree/Métis)
Année 2021
Durée 101min
Genre Action/Aventure, Drame, Science-fiction/Fantastique
Un film à suspense dystopique, captivant et dynamique, Night Raiders propose une allégorie du système des pensionnats et raconte l’histoire de Niska (Tailfeathers), une mère crie dans une situation impossible. Alors qu’elle parcourt une Île de la Tortue (Amérique du Nord) ravagée par la guerre, elle est prise dans une tentative désespérée de sauver sa fille d’un camp de rééducation forcée dirigé par l’État. Face à un monde hostile, Niska se joint à un groupe secret de résistants qui cherche à libérer les enfants et à sauver leur avenir.

Porté par l’incroyable performance de Tailfeathers et par une distribution exceptionnelle, ce premier long métrage puissant et sincère de Danis Goulet a été présenté en première mondiale au TIFF en 2021 et a été nommé pour le meilleur film canadien par la Toronto Film Critics Association.
 

Réalisation

Danis Goulet (Cree/Métis)

Danis Goulet est une cinéaste crie et métis primée, originaire de La Ronge en Saskatchewan et vivant actuellement à Toronto. Ses films ont été projetés dans le monde entier dans des festivals tels que Sundance, Berlinale, et le Festival international du film de Toronto (TIFF) ainsi qu’au MoMA. Auparavant programmatrice, elle est actuellement membre du conseil d’administration du TIFF. Elle occupait auparavant le poste de directrice du festival imagineNATIVE Film+Media Arts. Ses plus récents projets comprennent la série télévisée Reservation Dogs et le très prochain long métrage Ivy.

 

Scénariste

Danis Goulet (Cree/Métis)

Distribution

Elle-Máijá Tailfeathers (Blackfoot/Sámi), Brooklyn Letexier-Hart (Cree/Métis), Alex Tarrant (Māori-Niuean-Samoan), Shaun Sipos, Amanda Plummer

Producteurs

Taika Waititi (Te Whānau-ā-Apanui), Paul Barkin, Tara Woodbury, Ainsley Gardiner (Ngāti Awa/Te Whānau-a-Apanui/Ngāti  Pikiao/Whakatōhea), Georgina Allison Conder

Genres

Action/Aventure, Drame, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femme cinéaste, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux

Langues originales

Anglais, Autre langue

Versions linguistiques

Autre CC, EN CC, FR Dub, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Elevation Pictures

  • Leurs voix

Tia and Piujuq (Tia et Piujuq)

Réalisation Lucy Tulugarjuk (Inuk)
Année 2018
Durée 80min
Genre Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Réfugiée à Montréal, Tia (Bshara) est une jeune Syrienne de 10 ans qui s’efforce de se faire des amis et de s’acclimater à son nouvel environnement. Alors que ses parents sont préoccupés par la grossesse de sa mère et les défis que représente la vie quotidienne dans un nouvel endroit, Tia est pratiquement laissée à elle-même.

Mais tout change lorsqu’elle découvre une porte magique qui la transporte à Igloolik, une communauté située dans la toundra arctique. Elle y fait la connaissance de Piujuq (Tulugarjuk), une jeune Inuk avec qui elle noue rapidement un lien étroit malgré leurs différences culturelles. À travers leur amitié, les histoires de la grand-mère de Piujuq et leurs pérégrinations dans des paysages nordiques d’une beauté saisissante, les filles sont plongées dans l’univers mythique et magique des Inuits.

Fable magico-réaliste sur l’amitié et la découverte, Tia and Piujuq est une charmante aventure qui réchauffera le cœur des grands et des petits.

Réalisation

Lucy Tulugarjuk (Inuk)

Scénaristes

Lucy Tulugarjuk (Inuk), Marie-Hélène Cousineau, Samuel Cohn-Cousineau

Distribution

Tia Bshara, Nuvvija Tulugarjuk (Inuk), Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Genres

Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Femme cinéaste, Histoires de nouveaux arrivants, Histoires du monde, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue, Français, Inuktitut

Versions linguistiques

Autres sous-titres, EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Vtape

  • Leurs voix

nîpawistamasowin: Nous nous lèverons

Réalisation Tasha Hubbard (Cree)
Année 2019
Durée 98min
Genre Documentaire

Colten Boushie, un jeune homme Cri de 22 ans, fut tué par un coup de fusil à la tête le 9 août 2016 alors qu’il accédait avec ses amis à une propriété agricole rurale en Saskatchewan. Suite à l’acquittement du fermier caucasien de tous les chefs d’accusations, cette affaire judiciaire a attiré l’attention des médias internationaux et a amené la famille de Colten et sa communauté a essayé de changer le système judiciaire du Canada. 

Profondément bouleversant, ce documentaire, réalisé avec beaucoup de compassion et d’humanité par Tasha Hubbard, noue des liens thématiques entre l’histoire de la famille de la réalisatrice et les relations entre les autochtones et les colonisateurs. Le film offre une vision d’un futur possible où les peuples autochtones seront traités de manière juste et équitable. 

nîpawistamâsowin a remporté le prix du meilleur documentaire canadien et fut le film de la soirée d’ouverture au festival Hot Docs 2019.

Réalisation

Tasha Hubbard (Cree)

Cinéaste primée, Tasha Hubbard est également professeure adjointe au département d’anglais de l’Université de la Saskatchewan. Le film Two Worlds Colliding, qu’elle a écrit et réalisé, a remporté un prix Gemini ainsi qu’un prix Golden Sheaf. Elle a également réalisé le court métrage 7 Minutes et les films documentaires Birth of a Family and nîpawistamâsowin: We Will Stand Up, qui a remporté le prix du meilleur documentaire canadien au festival Hot Docs et à la remise des prix Écrans canadiens. Tasha Hubbard réalise actuellement le long métrage documentaire Singing Back the Buffalo.

Scénariste

Tasha Hubbard (Cree)

Producteurs

Tasha Hubbard (Cree), George Hupka, Jon Montes, Bonnie Thompson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Discrimination, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Autre langue

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres FR

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

  • Leurs voix

Our People Will Be Healed

Réalisation Alanis Obomsawin (Abenaki)
Année 2017
Durée 97min
Genre Documentaire

Le 50e film de l’éminente documentariste Alanis Obomsawin témoigne de l’enrichissement d’une communauté crie du Manitoba grâce au pouvoir de l’éducation. Les élèves d’une école locale de la nation crie de Norway House discutent de leurs aspirations et du fait qu’ils ont davantage espoir dans l’avenir que les générations précédentes.

Parler des effets du traumatisme intergénérationnel, de l’abus d’alcool et de drogues et des nombreux autres problèmes qui affligent les communautés autochtones permet aux élèves d’entreprendre un processus de guérison collective qui démontre que la communauté puise sa force dans les gens qui en font partie.

Réalisation

Alanis Obomsawin (Abenaki)

La célèbre cinéaste abénaquise Alanis Obomsawin a réalisé plus de 50 documentaires sur des enjeux touchant les peuples autochtones du Canada, dont Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Trick or Treaty?, Is the Crown at War With Us?, Our People Will Be Healed et Jordan River Anderson, The Messenger. Son film le plus récent est le court métrage documentaire Honour to Senator Murray Sinclair. Elle jouera prochainement dans un épisode de Bones of Crows: The Series de Marie Clements.

Scénariste

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteur

Alanis Obomsawin (Abenaki)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

National Film Board (NFB)

  • Leurs voix

The Incredible 25th Year of Mitzi Bearclaw

Réalisation Shelley Niro (Kanien'kehaka)
Année 2019
Durée 96min
Genre Comédie

Le jour de ses 25 ans, Mitzi Bearclaw (Angeline) réalise qu’il est temps pour elle de prendre son avenir en main. Mais elle doit mettre en veilleuse son rêve de créer des chapeaux stylés lorsqu’elle quitte la ville pour aller prendre soin de sa mère malade dans la réserve isolée où elle a grandi.

Avec l’intimidateur de la réserve (Supernault) toujours sur ses talons et le retour soudain de son ancienne flamme (Kapashesit) dans sa vie, elle est reconnaissante de pouvoir compter sur son cousin (Martin) pour l’aider à rester positive malgré les circonstances difficiles. Mitzi s’engage alors dans un périple ponctué d’éclats de rire pour remettre sa famille sur la bonne voie!

Réalisation

Shelley Niro (Kanien'kehaka)

Scénariste

Shelley Niro (Kanien'kehaka)

Distribution

MorningStar Angeline (Navajo/Shoshone/Chippewa Cree/Blackfoot), Gary Farmer (Cayuga), Roseanne Supernault (Cree/Métis), Gail Maurice (Cree/Métis), Ajuawak Kapashesit (Ojibway/Cree)

Producteurs

Amos Adetuyi, Floyd Kane, Shelley Niro (Kanien'kehaka)

Genre

Comédie

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

levelFILM

  • Leurs voix

Treading Water: Plight of the Manitoba First Nation Flood Evacuees

Réalisateurs Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)
Année 2014
Durée 60min
Genre Documentaire
En 2011, près de 4 000 membres des Premières Nations du Manitoba ont été forcés de quitter leur foyer après que la crue des eaux détournée artificiellement a submergé leurs communautés, le tout pour sauver la ville de Winnipeg. La plupart des personnes évacuées – issues en majorité des Premières Nations de Lake St. Martin et de Little Saskatchewan – se sont réfugiées dans des hôtels de Winnipeg, en croyant qu'elles pourraient retourner à la maison quelques semaines plus tard. Il est choquant de constater que près de sept ans plus tard, plus de 1 700 personnes sont toujours déplacées et continuent d'être prises en otage dans une tempête politique entre les conseils de bande des Premières Nations, l'Association des pompiers autochtones du Manitoba, les propriétaires d'hôtels et les gouvernements fédéral et provinciaux. Leur déplacement a provoqué une augmentation des taux de toxicomanie et de suicide. Les plans pour les ramener chez eux semblent être au point mort. Alternant les scènes de leur vie quotidienne avec des séquences de débats politiques animés, ce documentaire au regard intime raconte l'histoire inattendue des vraies personnes qui se cachent derrière les manchettes nationales sur l'inondation de 2011 au Manitoba.

Réalisateurs

Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)

Scénaristes

Janelle Wookey (Métis), Jérémie Wookey (Métis)

Producteur

Janelle Wookey (Métis)

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Autre langue

Distributeur canadien

APTN

  • Leurs voix

Rustic Oracle (Vivaces)

Réalisation Sonia Bonspille Boileau (Mohawk)
Année 2019
Durée 101min
Genre Drame

Lorsque sa grande sœur disparaît de leur communauté mohawk, Ivy (Delisle), huit ans, part à sa recherche avec sa mère Susan (Moore) dans une quête désespérée qui met au jour l’indifférence des autorités envers les femmes et les filles autochtones disparues.

 Aucune famille ne devrait avoir à traverser l’épreuve d’Ivy et Susan pour trouver des réponses, mais l’espoir que partagent la mère et la fille les aidera à se rapprocher dans des circonstances difficiles. La cinéaste Sonia Bonspille Boileau apporte chaleur et délicatesse à ce portrait sensible d’une jeune fille qui forge solidement son identité tout en étant confrontée à une tragédie familiale.

Réalisation

Sonia Bonspille Boileau (Mohawk)

La cinéaste mohawk Sonia Bonspille Boileau a grandi entre Oka et Kanesatake. Elle a créé et produit des projets pour la télévision en anglais et en français, allant d’émissions pour enfants à des documentaires à caractère social. Elle a notamment réalisé les courts documentaires Last Call Indien et Ra’satste, les séries télévisées Mouki et Pour toi Flora, ainsi que le long métrage Le dep.

Scénariste

Sonia Bonspille Boileau (Mohawk)

Distribution

Carmen Moore (Wet'suwet'en), Lake Kahentawaks Delisle (Mohawk), McKenzie Deer Robinson (Mohawk)

Producteur

Jason Brennan (Anishinaabe)

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femme cinéaste, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux

Langues originales

Anglais, Autre langue

Distributeur canadien

Nish Media

  • Leurs voix

Red Snow

Réalisation Marie Clements (Métis/Dene)
Année 2019
Durée 100min
Genre Action/Aventure, Drame
Ce drame puissant nous fait vivre l’histoire de Dylan (Asivak Koostachin), un soldat gwich'in de l'Arctique canadien, pris dans une embuscade pendant son service en Afghanistan. Sa capture et son interrogatoire par un commandant taliban libèrent en lui une foule de souvenirs liés à l'amour et à la mort de sa cousine inuite, Asana (Miika Bryce Whiskeyjack). Ces événements le rapprochent du même coup d’une famille pachtoune avec qui il tente de s'échapper à travers des terres hostiles.

Réalisation

Marie Clements (Métis/Dene)

Les œuvres de Marie Clements rayonnent au cinéma, à la télévision, à la radio et sur la scène. Elles ont été présentées au Festival de Cannes, au Festival international du film de Toronto, au MoMA, au Festival international du film de Vancouver, au American Indian Film Festival et à imagineNATIVE, où elles ont reçu de nombreux prix. Marie Clements a notamment réalisé le documentaire musical The Road Forward et Red Snow, son premier film dramatique. Elle réalise actuellement la série télévisée Bones of Crows.

Scénariste

Marie Clements (Métis/Dene)

Distribution

Asivak Koostachin (Cree/Inuk), Tantoo Cardinal (Cree/Métis), Miika Bryce Whiskeyjack (Cree)

Producteurs

Marie Clements (Métis/Dene), Lael McCall, Michelle Morris, Jonathan Tammuz

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femme cinéaste, Histoires du monde

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

Vortex Media

  • Leurs voix

SG̲aawaay Ḵ’uuna (Edge of the Knife)

Réalisateurs Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)
Année 2018
Durée 100min
Genre Action/Aventure, Drame

Edge of the Knife (SG̲aawaay Ḵ’uuna en haïda), dont l’action se passe dans la région de Haida Gwaii au 19e siècle, est une adaptation d’une légende ancestrale haïda où un homme laissé pour mort dans la forêt se transforme en Gaagiid/Gaagiixiid, ou « l’homme sauvage ». Après un accident qui le sépare de sa famille, Adiits’ii (York) erre dans la forêt où des forces naturelles et surnaturelles lui font perdre la raison. Alors que ses proches, dont son meilleur ami Kwa (Russ), tentent de le capturer afin de le guérir, Adiits’ii devient de plus en plus sauvage.
 

Premier long métrage entièrement tourné en haïda, une langue en voie de disparition parlée couramment par moins de 20 personnes, le film est une histoire envoûtante et mythique de fierté, de tragédie et d’amour, ayant pour toile de fond les magnifiques paysages du Nord-Ouest canadien.
 

Tourné avec des acteurs haïdas en collaboration avec le Haida Council, ce film fascinant prouve que le cinéma peut être à la fois un puissant vecteur de la tradition orale et un acte fort de revitalisation de la langue et de la culture autochtones.

Réalisateurs

Gwaai Edenshaw (Haida), Helen Haig-Brown (Tsilhqot'in)

Scénaristes

Gwaai Edenshaw (Haida), Jaalen Edenshaw (Haida), Graham Richard, Leonie Sandercock

Distribution

Curtis Brown, Diane Brown, Greg Brown, Tyler York (Haida), Sphenia Jones (Haida)

Producteur

Jonathan Frantz

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Autre langue

Versions linguistiques

EN CC, Sous-titres EN, Sous-titres FR

Distributeur canadien

Vtape

  • Leurs voix

Bones of Crows (L’ombre des corbeaux)

Réalisation Marie Clements (Métis/Dene)
Année 2022
Durée 124min
Genre Drame
Une exploration puissante et émouvante des horreurs et des répercussions du système des pensionnats, Bones of Crows suit Aline Spears (Dove), une jeune musicienne prodigieuse crie qui a été arrachée à sa famille. Suite à ses expériences traumatisantes, Aline décide de servir son pays en tant que transmetteuse en code crie lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle essaie de se construire une nouvelle vie mais les souvenirs de ce qui lui est arrivé, à elle et à ses frères et sœurs, ne la quittent pas. Se rendant compte que son histoire est partagée par des centaines de milliers de personnes autochtones enlevées à leur famille, elle se lance en quête de justice pour les générations futures et pour elle-même. 

Ce film intergénérationnel et courageux a vu sa première au Festival international du film de Toronto avec des critiques élogieuses et a été nominé pour cinq prix Écrans canadiens, y compris pour le meilleur scénario original.

« Ce film devrait être obligatoire pour tous les Canadiens et Canadiennes. »– Kim Hughes, Original Cin
 

Réalisation

Marie Clements (Métis/Dene)

Les œuvres de Marie Clements rayonnent au cinéma, à la télévision, à la radio et sur la scène. Elles ont été présentées au Festival de Cannes, au Festival international du film de Toronto, au MoMA, au Festival international du film de Vancouver, au American Indian Film Festival et à imagineNATIVE, où elles ont reçu de nombreux prix. Marie Clements a notamment réalisé le documentaire musical The Road Forward et Red Snow, son premier film dramatique. Elle réalise actuellement la série télévisée Bones of Crows.

Scénariste

Marie Clements (Métis/Dene)

Distribution

Gail Maurice (Cree/Métis), Phillip Lewitski (Mohawk), Grace Dove (Secwépemc), Rémy Girard, Alanis Obomsawin (Abenaki)

Producteurs

Trish Dolman, Christine Haebler

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Discrimination, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Elevation Pictures

  • Leurs voix

Buffy Sainte-Marie: Carry it On

Réalisation Madison Thomas (Ojibwe/Saulteax)
Année 2022
Durée 90min
Genre Documentaire
La vie de l’icône musicale Buffy Sainte-Marie est racontée à travers des entrevues avec ses pairs, avec les personnes qu’elle a inspirées et, bien sûr, avec Buffy elle-même. Pendant plus de cinq décennies, Buffy a démontré son engagement envers ses principes, qui la distinguent de ses pairs, et qui lui ont permis d’avoir un impact ressenti à travers le monde. Ce voyage musical revient sur sa carrière, en célébrant le génie de ses compositions, de son écriture et de son militantisme intrépide.

À voir absolument pour les fans de toujours et pour les nouveaux adeptes de son œuvre, ce documentaire exceptionnel a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2022 et a été mis en nomination pour le prix Allan King du meilleur documentaire de La Guilde canadienne des réalisateurs. 

Réalisation

Madison Thomas (Ojibwe/Saulteax)

Scénariste

Andrea Warner

Distribution

Buffy Sainte-Marie (Cree)

Producteur

Stephen Paniccia

Genre

Documentaire

Intérêts

Arts et culture, Biographie, Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Femme cinéaste, Histoire, Histoires PANDC

Langue originale

Anglais

Distributeur canadien

Eagle Vision