The Sweet Hereafter (De beaux lendemains)

Réalisation Atom Egoyan
Année 1997
Durée 111min
Genre Drame
Un avocat (Holm), hanté par la peur de perdre sa fille toxicomane, arrive dans une ville canadienne où 20 enfants sont morts à la suite d’un accident impliquant leur autobus scolaire. Il veut que les parents poursuivent l’affaire en justice pour faire payer les fautifs. Narrée en partie au moyen de retours en arrière sur les jours qui ont conduit à l’accident, cette histoire touchante suit également le parcours de l’avocat qui va de famille en famille pour tenter de les persuader d’intenter la poursuite.

Seule une adolescente (Polley) a survécu, paralysée. Son important témoignage est motivé par sa relation difficile avec son père. Une histoire complexe et obsédante sur la perte et le pardon qui ne peut que toucher les spectateurs et les faire réfléchir. Récompensé par huit prix Génie et deux nominations aux Oscars.

Réalisation

Atom Egoyan

Atom Egoyan a reçu en 2015 le prix du Gouverneur général de la réalisation artistique. Il a été le tout premier réalisateur canadien à obtenir deux nominations aux Oscars (pour The Sweet Hereafter). Ses films primés comprennent Exotica, Ararat et The Captive. Son film le plus récent, Guest of Honour, a été présenté en première au Festival international du film de Toronto de 2019.

Scénariste

Atom Egoyan

Distribution

Ian Holm, Sarah Polley, Bruce Greenwood, Arsinée Khanjian, Tom McCamus

Producteurs

Atom Egoyan, Camelia Frieberg, Robert Lantos, Andras Hamori

Genre

Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Classiques, Des pistes féminines fortes, Rapports familiaux

Langue originale

Anglais

Langue du film

EN CC

Distributeur canadien

eOne