Experimental Eskimos

Réalisation Barry Greenwald
Année 2009
Durée 70min
Genre Documentaire
Au début des années 1960, le gouvernement canadien a séparé trois garçons inuits de leur famille et les a envoyés à Ottawa pour qu'ils soient scolarisés dans des écoles de « blancs ».

Réalisation

Barry Greenwald

Cast

Eric Tagoona, Zebedee Nungak, Peter Ittinuar

Producteur

Peter Raymont

Genre

Documentaire

Intérêts

Arts et culture, Discrimination, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Inuktitut

  • Leurs voix

Uvanga

Réalisateurs Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)
Année 2013
Durée 86min
Genre Drame
Une Montréalaise et son fils de 14 ans se rendent dans la communauté arctique d'Igloolik pour découvrir la famille et la culture inuite de son père décédé. La joie des retrouvailles se mêle à des souvenirs douloureux.

Réalisateurs

Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Scénariste

Marie-Hélène Cousineau

Cast

Peter-Henry Arnatsiaq (Inuk), Marianne Farley

Producteurs

Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langues originales

Anglais, Inuktitut

People of a Feather

Réalisation Joel Heath
Année 2011
Durée 90min
Genre Documentaire
«Eider down», la plume la plus chaude dans le monde, permet à la fois des Inuits et des oiseaux pour survivre à des hivers arctiques.

La vie traditionnelle est juxtaposé avec les défis modernes comme les Inuit et eiders faire face à l'évolution des glaces de mer et les courants océaniques perturbés par des barrages hydroélectriques. Inspiré par les Inuits de l'ingéniosité et la technologie d'une simple plume, le film est un appel à l'action de mettre en œuvre des solutions qui fonctionnent avec la nature. to implement energy solutions that work with nature.

Réalisation

Joel Heath

Producteur

Joel Heath

Genre

Documentaire

Langues originales

Anglais, Inuktitut

Iqaluit

Réalisation Benoît Pilon
Année 2016
Durée 102min
Genre Drame

Voyageant en Arctique pour la première fois, Carmen arrive à Iqaluit pour s’occuper de son mari, Gilles, un travailleur de la construction qui a été grièvement blessé. Essayant de faire la lumière sur ce qui s’est passé, elle se lie d’amitié avec Noah, un ami à Gilles d’origine Inuk, et réalise qu’ils partagent une histoire similaire. Ensemble, Carmen et Noah se dirigent vers la baie de Frosbisher – elle, cherchant des réponses à ses questions, et lui, tentant d’empêcher son fils de commettre l’irréparable.

Réalisation

Benoît Pilon

Scénariste

Benoît Pilon

Cast

Sébastien Huberdeau, Marie-Josée Croze, François Papineau, Natar Ungalaaq (Inuk)

Genre

Drame

Langues originales

Anglais, Français, Inuktitut

  • Leurs voix

Kiviuq

Réalisation John Houston
Année 2007
Durée 72min
Genre Documentaire

Le directeur canadien de renommée John Houston raconte l’histoire du héro épique célèbre dans la culture inuit, le prophète et chaman, Kiviuq. L’histoire de Kiviuq, qui est né lorsque le monde a débuté, est considérée comme « la Bible secrète » dans les traditions inuit. Houston, qui est reconnu mondialement pour ses films qui célèbrent la culture inuit, raconte cette histoire datant de millénaires telle qu’elle lui a été racontée par les aînés inuit..

Réalisation

John Houston

Scénariste

John Houston

Producteur

Peter d'Entremont

Genre

Documentaire

Thème

Cinéaste autochtone

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Maliglutit

Réalisateurs Zacharias Kunuk (Inuk), Natar Ungalaaq (Inuk)
Année 2016
Durée 93min
Genre Action/Aventure, Drame
Il y a 15 ans, il remportait la Caméra d'or à Cannes avec son premier film, Atanarjuat, la légende de l'homme rapide. En 2006, son second long métrage, Le journal de Knud Rasmussen, était présenté en ouverture du TIFF. Le cinéaste inuit Zacharias Kunuk est désormais de retour avec une troisième œuvre, Maliglutit, coréalisée par Natar Ungalaaq. Inspiré du western La prisonnière du désert, signé par John Ford en 1956, leur film se présente comme un récit de vengeance complètement différent : un Inuit et sa bande de maliglutit (" adeptes ") parcourent les terres stériles de l'Arctique en quête des maraudeurs qui ont saccagé sa maison et kidnappé son épouse.

Comme chez Ford, Maliglutit de Kunuk porte sur les répercussions de la violence. En effet, il remet en cause les actions de ces chasseurs qui semblent agir de plus en plus comme ceux qui ont détruit leur famille. Mais à mille lieues du célèbre film des années 1950, Kunuk soulève des questions sur l'idéologie colonialiste du genre western et sur la justice dans un monde qui est, de toute évidence, injuste. Avec ce conte aussi intemporel que le paysage dans lequel il se dénoue, ce cinéaste inuit le plus renommé du Canada nous livre un nouveau classique.

Réalisateurs

Zacharias Kunuk (Inuk), Natar Ungalaaq (Inuk)

Scénaristes

Zacharias Kunuk (Inuk), Norman Cohn

Cast

Benjamin Kunuk (Inuk), Karen Ivalu (Inuk), Jonah Qunaq

Producteurs

Cara Di Staulo, Jonathan Frantz, Zacharias Kunuk (Inuk)

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

Versions linguistiques

Autres sous-titres, Sous-titres EN, Sous-titres FR

  • Leurs voix

One Day in the Life of Noah Piugattuk

Réalisation Zacharias Kunuk (Inuk)
Année 2019
Durée 111min
Genre Drame

Comme le faisaient ses ancêtres, Noah Piugattuk et sa bande d’Inuits nomades voyagent et chassent en 1961 à Kapuivik, au nord de l'Île de Baffin, en utilisant des traîneaux tirés par un attelage de chien. Une rencontre semblant fortuite avec un homme blanc, nommé Boss, au camp de chasse de Piugattuk propose la possibilité de grands changements.  

 

Un mandataire du gouvernement, Boss doit essayer de convaincre Piugattuk de déménager sa bande à des logements permanents, d’assimiler leurs enfants à la société coloniale canadienne et d’abandonner leur mode de vie traditionnel. 

One Day In The Life Of Noah Piugattuk dévoile un moment trop peu connu dans l’histoire inuite et canadienne en racontant l'épreuve de force entre Noah Piugattuk (Kotierk), Chef de bande Inuits, et un agent du gouvernement (Bodnia), accompagné par son traducteur. 

Réalisation

Zacharias Kunuk (Inuk)

Scénaristes

Zacharias Kunuk (Inuk), Norman Cohn

Cast

Apayata Kotierk (Inuk), Kim Bodnia, Benjamin Kunuk (Inuk), Tessa Kunuk, Mark Taqqaugaq

Producteurs

Jonathan Frantz, Zacharias Kunuk (Inuk)

Genre

Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoire, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Inuktitut

Versions linguistiques

Autres sous-titres, Sous-titres EN, Sous-titres FR

  • Leurs voix

Before Tomorrow (Le Jour avant le lendemain)

Réalisateurs Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)
Année 2009
Durée 93min
Genre Drame
Prenant place en 1840, au moment où les colons blancs commencent à empiéter sur le territoire inuit, Before Tomorrow (Le Jour avant le lendemain) est le récit visuellement impressionnant d'une femme inuk et de son petit-fils. L’aînée Ningiuq (joué par la réalisatrice Madeline Piujuq Ivalu) et sa meilleure amie Kutuujuk (Qulitalik) visitent leurs familles tous les étés pour partager des repas et échanger des histoires. Cet été-là, Kutuujuk est malade et Ningiuq s'inquiète de son avenir.

Les deux femmes et le petit-fils de Ningiuq, Maniq (Paul-Dylan Ivalu), sont déposés sur une île isolée afin de sécher et d’entreposer du poisson pour l'hiver. Quand l’automne arrive, elles attendent cependant en vain qu’on vienne les chercher et Ningiuq s'inquiète de voir se réaliser ses pires craintes concernant l'avancée imminente des Européens blancs.

Réalisateurs

Marie-Hélène Cousineau, Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Scénaristes

Marie-Hélène Cousineau, Susan Avingaq (Inuk)

Cast

Madeline Piujuq Ivalu (Inuk), Paul-Dylan Ivalu (Inuk)

Producteur

Stéphane Rituit

Genre

Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Tia and Piujuq (Tia et Piujuq)

Réalisation Lucy Tulugarjuk (Inuk)
Année 2018
Durée 80min
Genre Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Réfugiée à Montréal, Tia (Bshara) est une jeune Syrienne de 10 ans qui s’efforce de se faire des amis et de s’acclimater à son nouvel environnement. Alors que ses parents sont préoccupés par la grossesse de sa mère et les défis que représente la vie quotidienne dans un nouvel endroit, Tia est pratiquement laissée à elle-même.

Mais tout change lorsqu’elle découvre une porte magique qui la transporte à Igloolik, une communauté située dans la toundra arctique. Elle y fait la connaissance de Piujuq (Tulugarjuk), une jeune Inuk avec qui elle noue rapidement un lien étroit malgré leurs différences culturelles. À travers leur amitié, les histoires de la grand-mère de Piujuq et leurs pérégrinations dans des paysages nordiques d’une beauté saisissante, les filles sont plongées dans l’univers mythique et magique des Inuits.

Fable magico-réaliste sur l’amitié et la découverte, Tia and Piujuq est une charmante aventure qui réchauffera le cœur des grands et des petits.

Réalisation

Lucy Tulugarjuk (Inuk)

Scénaristes

Lucy Tulugarjuk (Inuk), Marie-Hélène Cousineau, Samuel Cohn-Cousineau

Cast

Tia Bshara, Nuvvija Tulugarjuk (Inuk), Madeline Piujuq Ivalu (Inuk)

Genres

Drame, Familial, Science-fiction/Fantastique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires du monde, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Autre langue, Français, Inuktitut

Versions linguistiques

Autres sous-titres, EN CC, Sous-titres FR

  • Leurs voix

Nunavut Animation Lab: I Am But a Little Woman (Labo d’animation du Nunavut : Je ne suis qu’une petite femme)

Réalisation Gyu Oh
Année 2010
Durée 5min
Genre Familial
Inspiré d’un poème inuit dont le texte remonte à 1927, ce court métrage d'animation évoque en silence la beauté et la puissance de la nature, ainsi que le lien unissant une mère et sa fille. Sous le regard de sa fille, une Inuite crée une pièce murale couverte d’images du spectaculaire paysage arctique, de l’iconographie et des objets inuits traditionnels. Art et réalité ne tardent pas à se confondre. La réalisatrice Gyu Oh nous présente dans Je ne suis qu’une petite femme l’animation qu’elle a exécutée à la main et qui s’accompagne d’un chant traditionnel dont elle se fait l’interprète.

Réalisation

Gyu Oh

Producteurs

Debbie Brisebois, Derek Mazur

Genre

Familial

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone

Langue originale

Inuktitut

Maïna

Réalisation Michel Poulette
Année 2013
Durée 102min
Genre Action/Aventure, Drame
Film d'aventure à la fois épique et intimiste, Maïna se déroule dans le Grand Nord, avant l'arrivée des Européens. Lors d'une bataille sanglante entre le clan des Innus et celui des Inuits, Nipki, un garçon de 11 ans, est enlevé par les Inuits. Maïna, la fille du grand chef innu (Greene), fait la promesse à la mère mourante du garçon qu'elle s'occuperait de lui. Elle part aussitôt à sa rescousse, ce qui l'entraînera dans une dangereuse mission qui changera à jamais le cours de sa vie.

S'aventurant dans le nord en territoire ennemi, Maïna est capturée à son tour par Natak, le chef du clan inuit, avec qui elle entreprend un voyage périlleux vers la « terre de glace ».

Inspiré du roman de l'auteure primée Dominique Demers, ce film captivant d'une beauté envoûtante a été mis en nomination pour six prix Écrans canadiens, dont celui du Meilleur film.

Réalisation

Michel Poulette

Scénariste

Pierre Billon

Cast

Uapeshkuss Thernish, Tantoo Cardinal (Cree/Métis), Graham Greene (Oneida), Roseanne Supernault (Cree/Métis)

Producteurs

Yves Fortin, Karine Martin

Genres

Action/Aventure, Drame

Intérêts

Adaptation littéraire, Histoires PANDC

Langues originales

Anglais, Inuktitut

Versions linguistiques

EN CC, FR Dub, Sous-titres FR

  • Leurs voix

Anirniq (Breath)

Réalisation RJ Sauer
Année 2011
Durée 5min
Genre Drame
Une belle exploration de la croyance inuite selon laquelle, lorsqu'une personne meurt, son esprit se transmet aux créatures vivantes qui l'entourent.

Réalisation

RJ Sauer

Scénariste

RJ Sauer

Producteurs

RJ Sauer, Amy Jones

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Aviliaq (Entwined)

Réalisation Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)
Année 2014
Durée 15min
Genre Drame, Romantique
Dans les années 1950, deux femmes inuit tentent de protéger leur relation lorsque la pression provenant de leur communauté les force à marier des hommes.

Réalisation

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)

Scénariste

Dallas Varcoe

Cast

Miali Buscemi, Malaya Qaunirq Chapman

Producteurs

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk), Miriam Levin-Gold, Anne-Marie Stuart

Genres

Drame, Romantique

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Politiques et justice sociale

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Throat Singing in Kangirsuk

Réalisateurs Manon Chamberland (Inuk), Eva Kaukai (Inuk)
Année 2019
Durée 3min
Genre Éxpérimental
Un duo envoûtant entre deux chanteuses de gorge inuites constitue la bande sonore de ce voyage à travers les quatre saisons de l'Arctique.

Réalisateurs

Manon Chamberland (Inuk), Eva Kaukai (Inuk)

Genre

Éxpérimental

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

  • Leurs voix

Qaggiq (Gathering Place)

Réalisation Zacharias Kunuk (Inuk)
Année 1989
Durée 58min
Genre Drame
Alors que des familles d'un camp inuit construisent un igloo commun dans le but de célébrer l'arrivée du printemps avec des jeux, des chants et des danses au tambour, des conflits surgissent.

Réalisation

Zacharias Kunuk (Inuk)

Cast

Eugene Ikkarnak (Inuk), Pauloosie Qulitalik (Inuk)

Producteur

Zacharias Kunuk (Inuk)

Genre

Drame

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Environnement, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Origin of the Dream Catcher

Réalisation Donavan Vollant (Innu)
Année 2018
Durée 4min
Genre Animation, Drame
Ce magnifique court métrage d'animation nous fait découvrir comment le tout premier capteur de rêves a été créé.

Réalisation

Donavan Vollant (Innu)

Genres

Animation, Drame

Intérêts

Arts et culture, Cinéaste autochtone, Histoire, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Giant Bear

Réalisateurs Daniel Gies, Neil Christopher (Inuk)
Année 2019
Durée 12min
Genre Animation, Drame
Une fascinante animation d'une légende inuite dans laquelle un chasseur combat son plus grand ennemi, un ours géant. Note sur le contenu : violence graphique en animation.

Réalisateurs

Daniel Gies, Neil Christopher (Inuk)

Scénaristes

Neil Christopher (Inuk), Jose Angutinngurniq (Inuk)

Genres

Animation, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Histoires PANDC

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

EN Dub

  • Leurs voix

Amaqqut Nunaat: The Country of Wolves

Réalisation Neil Christopher (Inuk)
Année 2011
Durée 12min
Genre Animation, Drame

Au début, il ne s’agissait, pour ces deux chasseurs inuits, que d’une simple expédition de chasse au phoque sur la banquise. Mais quand la glace se brise, les deux hommes se mettent à dériver et ils s’égarent. Ils finissent par trouver un abri sûr à des kilomètres de leur point de départ dans un mystérieux village rempli du bruit des tambours, de danses et de festivités. Malheureusement, ce village se révèle encore plus dangereux que l’océan glacial : les chasseurs réalisent que, dans ce pays étrange, les hommes peuvent se transformer en loups.

Réalisation

Neil Christopher (Inuk)

Scénariste

Neil Christopher (Inuk)

Producteurs

Neil Christopher (Inuk), Louise Flaherty (Inuk)

Genres

Animation, Drame

Intérêts

Cinéaste autochtone, Femmes cinéastes, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Inuktitut

Versions linguistiques

EN Dub, Sous-titres EN

  • Leurs voix

Kajutaijuq: The Spirit That Comes

Réalisation Scott Brachmayer
Année 2014
Durée 15min
Genre Drame, Suspense
Mi-légende inuite, mi-film à sensations, le drame relate l’histoire d’un chasseur de l’Arctique essaie de vivre selon les compétences traditionnelles que son grand-père lui a transmises. Mais, il est difficile pour un homme moderne de les appliquer, et le prix de l’échec est élevé.

Réalisation

Scott Brachmayer

Scénariste

Scott Brachmayer

Cast

Johnny Issaluk

Producteur

Nyla Innuksuk (Inuk)

Genres

Drame, Suspense

Intérêts

Cinéaste autochtone, Environnement, Histoires PANDC, Rapports familiaux

Langue originale

Inuktitut

Langue du film

Sous-titres EN

  • Leurs voix

Angry Inuk (Inuk en colère)

Réalisation Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)
Année 2016
Durée 85min
Genre Documentaire
Nous connaissons tous l’horrible « brutalité » de la chasse aux phoques en Arctique — n’est-ce pas? Mais qu’en est-il réellement? Ce film raconte l’histoire de familles qui doivent se nourrir, l’histoire d’une pratique de chasse ancestrale, l’histoire d’une tradition au cœur de l’économie et de la sécurité alimentaire des communautés inuites de l’Arctique canadien. Angry Inuk raconte une histoire vieille de plus de 4 000 ans. La chasse aux phoques n’a rien d’amusant, mais l’humour conjugué à la technologie peut grandement contribuer à démystifier certains faits.

Abordant avec ironie la désinformation et les appels agressifs aux sentiments, la cinéaste inuite Alethea Arnaquq-Baril se dote, ainsi que sa communauté, des pouvoirs des médias sociaux — mots-clics et égoportraits inclus — pour faire d’un sujet controversé un enjeu culturel. Ce documentaire a remporté le prix du public à Hot Docs en 2016.

Réalisation

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)

Scénariste

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk)

Producteurs

Alethea Arnaquq-Baril (Inuk), Bonnie Thompson

Genre

Documentaire

Intérêts

Cinéaste autochtone, Des pistes féminines fortes, Environnement, Femmes cinéastes, Histoire, Histoires PANDC, L'anglais en langue seconde, Politiques et justice sociale

Langues originales

Anglais, Inuktitut

Versions linguistiques

EN CC, FR CC